À la uneSportTennis

Roland-Garros, jour 4 : Des outsiders en forme, des favorites en trombe et Garcia s’en va

Tous les soirs jusqu’au 13 Juin, VL Média fera le point chaque soir sur la journée de Roland-Garros. Résumé des moments marquants de la journée, et projection sur les affiches importantes du lendemain, vous saurez tout de ce qu’il ne fallait pas manquer sur les courts du côté de la Porte d’Auteuil. Aujourd’hui on revient sur les nombreux matchs en 5 sets dans le tableau masculin ou encore l’élimination de Caroline Garcia

Le match du jour : McDonald – Cristian Garin

Bon nombre de matchs ont été épiques en cette quatrième journée dans le tableau masculin, malgré l’absence relative de stars dans le tableau. On aurait pu citer le duel de terriens entre Delbonis et Andujar, sur courant alternatif. La “remontada” de Djere face à son compatriote Kecmanovic, ou le duel entre deux beaux noms, Khachanov et Nishikori, mais souvent décevants et dont le match ne fût pas d’une qualité de jeu remarquable. Nous avons choisi finalement de se pencher sur la rencontre du chilien Cristian Garin, un des outsiders du tournoi, qui plus est avec sa partie de tableau dégagée par l’absence de Dominic Thiem. Depuis son éclosion sur terre battue voilà 2 ans en remportant le tournoi de Munich, on attend beaucoup du chilien ancien vainqueur de Roland Garros junior, c’était en 2013. Opposé à Mckenzie Mcdonald il n’avait pas le joueur le plus redoutable du circuit en face de lui.

Pourtant c’est bien l’américain qui a empoché les deux premières manches 6-4. D’abord en breakant rapidement. Ensuite en réalisant l’exploit de revenir au score dans le 2e set. Dans le tie-break de la troisième manche, c’est le point de bascule de cette rencontre. Mcdonald semble proche de l’exploit et dispose de deux balles de matchs. Il ne les convertit pas et le chilien revient à deux sets à un après l’avoir emporté 9-7 dans ce jeu décisif. Si la quatrième manche est presque une formalité, le 5e set est formidable. Les deux joueurs ne lâchent absolument rien avec un gros caractère et un gros cœur dans un court qui est entrain de se vider. Il faudra attendre le 14e jeu de ce set, à 7-6 pour voir un break fatal, réalisé par Garin. L’un des adversaires théoriques de Stefanos Tsitsipas en 1/4 de finale a frôlé la catastrophe après un match rempli d’émotion.

Les déceptions du jour : Caroline Garcia et Roberto Bautista-Agut

Dans notre rubrique des mauvaises surprises du jour, Caroline Garcia et qui encore plus Bautista-Agut figurent au premier rang de celles-ci. Deux contextes très différents toutefois, car l’un des deux protagonistes était plus attendu au tournant que l’autre. En ce qui concerne Caroline Garcia, ce n’est malheureusement pas très surprenant, de ne pas la voir avancer plus loin étant donnée la crise de confiance de la lyonnaise qui vient à peine de prendre une décision forte, celle de se séparer de son père qui l’a formé et entraînée au tennis durant de longues années. Après une première victoire convaincante, la française n’a pourtant pas tenue le choc face à Polona Hercog qui n’est pas tête de série. Jamais en capacité de prendre le score, elle s’est retrouvée débordée sans donner l’impression d’inverser le match. Une défaite en deux sets 7-5, 6-4 logique qui ne laissera pas de place aux regrets mais en revanche montre le chemin qu’elle aura à parcourir pour retrouver son meilleur niveau, celui de fin 2017 ou elle était n°4 mondiale. En attendant voici la présence française dans le tableau féminine réduite à deux éléments. Mladenovic et Ferro qui jouent leur place aujourd’hui.

La vraie déception de la journée reste quand même l’élimination de Roberto Bautista-Agut contre le modeste joueur suisse Henri Laaksonen. A 29 ans il réalise assurément la plus belle performance de sa carrière. L’espagnol défait en quatre sets n’était pas réputé pour ce type de défaites contre des joueurs moins bien classés que lui. Joueur solide, régulier par excellence et terrien difficile à vaincre dans l’échange, il s’incline en 4 sets (6-3, 2-6, 6-3, 6-2) et ne profitera pas d’une partie de tableau assez déserte devant lui.

Les favoris du jour : Serena Williams, Tsitsipas et Medvedev assurent

Pour les favoris que ce soit dans le tableau féminin ou masculin, la journée d’hier fût plutôt tranquille. Serena Williams évoluant sur le court central a vécu un match un peu plus long que ce à quoi elle s’attendait face à la roumaine Buzarnescu. Après avoir emporté le premier set, 6-3, la joueuse aux 23 titres du grand chelem s’est faite surprendre au pire moment possible durant la seconde manche, étant breakée au onzième jeu, et concédant le set 7-5. Mais redémarrant vite pied au plancher et n’ayant pas l’intention de traîner sur les courts, elle conclut 6-1 et se qualifie pour le 3e tour ou elle affrontera une compatriote, Daniele Collins. Chez les hommes, la journée à été limpide pour quatre d’entre eux. Alexander Zverev après ses émotions du premier tour, à mis 3 sets pour boucler son match face à Safiullin mais toutefois en ayant besoin de deux tie-breaks. Casper Ruud face à une jeune promesse polonaise Majchrzak n’a pas fait dans la dentelle. Victoire 6-3, 6-2, 6-4 affirmant son statut de favori de son quart de tableau. Le joueur le plus impressionnant reste cependant Tsitsipas, délocalisé sur le Lenglen. 10 jeux concédés au premier tour contre Chardy et 10 jeux concédés seulement contre Martinez lors de ce second tour. Le grec garde sa fraîcheur physique et il est évident qu’elle sera primordiale pour la suite du tournoi. Enfin en night session, Daniil Medvedev a écarté Tommy Paul après avoir toutefois perdu le premier set (6-3), mais il a parfaitement réagi et n’a pas paniqué sur une surface qu’il exècre pourtant (6-1, 6-4, 6-3). Preuve que quand il veut se débrouiller, il en est capable. Le Russe va devenir un joueur au parcours à suivre dans ce Roland-Garros. Pour conclure, on soulignera également les victoires en 3 manches de Fabio Fognini sur une chaude ambiance face à Fucsovics, mais aussi celle de John Isner qui peut être un piège pour Tsitsipas, lui la machine à aces. Le grec lui même s’en méfie…

L’affiche du jour : Marin Cilic – Roger Federer

Cette rencontre n’oppose certainement pas les deux favoris du tournoi, mais difficile de ne pas évoquer un match qui nous offre face à face deux anciens vainqueurs de majeurs. De plus il s’agit également d’un “remake” de deux anciennes finales de Grand Chelem, celle de Wimbledon 2017 et celle de l’Open d’Australie 2018 toutes deux remportées par le suisse. Côté Cilic, le joueur top 5 mondial est cependant bien loin désormais. Eliminé au premier tour des deux derniers majeurs, le croate régulièrement blessé ces derniers mois ne se présente pas dans une grande forme physique. Désormais hors du top 40, il ne dispose pas de matchs références depuis bien longtemps. Pourtant l’helvète sait, par expérience et parce que ceci lui est déjà arrivé en demi-finale de l’US Open 2014, que dans un grand jour, Cilic peut être injouable. Au premier tour il s’est rassuré face au français Rinderknech pour une victoire en 3 manches.

Du côté de Federer, plus besoin de présenter l’homme aux 20 trophées majeurs. Revenant pour la deuxième fois seulement à Paris depuis 2015, le bâlois a encore moins de rythme que le croate mais dispose certainement d’un peu plus de confiance. 4 matchs joués seulement depuis janvier 2020. Un premier tour facile face à Istomin qui nous a également permis de voir que Federer n’avait rien perdu de son côté artiste, aérien et ni même de son jeu de jambes. Il partira favori face à Cilic pour ce match qui devrait se jouer en fin d’après-midi sur le central. La clé pour les deux hommes sera de ne pas faire durer le match puisque malgré tout leur état physique est incertain. Federer devrait en être capable de part sa volonté de raccourcir les points, de prendre la balle très tôt et de rentrer à l’intérieur du court. Tandis que Cilic devra être extrêmement performant au service, et notamment avoir un gros pourcentage en première balle pour espérer. Voilà en tout cas une affiche qui n’a peut être plus la même saveur qu’elle ne l’aurait eu en 2018 mais attirera bien sûr notre œil avec attention.

Notre pronostic : Victoire de Federer en 4 sets

Federer sera t-il capable de sortir un grand match dont seul lui à le secret ? (crédits: Eurosport)

Related posts
Sport

Quels sont les avantages des tunes bet 1xBet en ligne ?

Sport

Les conditions des marchés réussis de 1xBet Côte d'Ivoire sur le sport

À la uneActualitéInternational

L'Algérie ferme ses frontières aériennes au Maroc

À la uneActualitéFrance

51% des Français déclarent ne plus croire en Dieu

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux