Sept rugbymen ont été retenus à Édimbourg par la police locale ce lundi 12 février. Cette dernière affirme qu’ils ont été auditionnés en tant que témoins dans une enquête d’agression sexuelle tandis que les médias français évoquent une bagarre avec des supporters.

La police écossaise a indiqué que l’audition des rugbymen avait eu lieu dans le cadre d’une enquête sur une agression sexuelle survenue dans la nuit dans le centre de la capitale. En début d’après midi, la Fédération Française de Rugby a tweeté sur l’incident :

Bagarre avec des supporters écossais

Selon le site Rugbyrama, une bagarre aurait éclatée entre des supporters écossais et certains rugbymen du XV de France à la suite d’une soirée arrosée passée au « Tiger Lily », un bar situé sur George Street (Édimbourg). Néanmoins, un porte-parole de la police souligne n’avoir eu aucune information sur une bagarre impliquant les joueurs.

D’après « l’Equipe » et Rugbyrama, la délégation française a été bloquée par la police sur le tarmac de l’aéroport alors que ce dernier devait décoller lundi matin. Parmi les joueurs interdits de monter dans l’avion : Teddy Thomas, Louis Picamoles, Arthur Iturri, et Eddy Ben Arous. Le reste de l’équipe devrait pouvoir décoller dans quelques heures.