Séries Tv

On a vu pour vous … 3 séries catalanes : Cites, Merli et Nit i dia

La Catalogne fait les gros titres de l’actualité en raison de la situation politique. On a choisi d’en parler autrement, par le biais de trois séries catalanes récentes réussies.

La Catalogne est au cœur d’une actualité brûlante, après le référendum sur son indépendance organisé le 1er Octobre dernier. Il n’est pas de notre ressort d’émettre un quelconque avis ou une quelconque analyse politique. En revanche, c’est l’occasion rêvée de vous présenter trois séries catalanes plébiscitées par la critique et le public : Cites, Merlí et Nit i dia.  Elles se distinguent du reste de la production espagnole notamment grâce à leur format respectant les canons internationaux (50 minutes, quand les séries espagnoles continuent en général d’opter pour une durée de 90 minutes).Diffusées en catalan sur la TV3, elles ont réalisé d’excellentes audiences et sont suffisamment réussies pour qu’on s’y attarde.

Cites

Adaptation de la série britannique Dates, Cites est constituée d’épisodes de 40 minutes (contre 20′ pour la version originale). A chaque fois, on y suit deux couples qui se sont connus via une application de rencontres, lors de leur premier rendez-vous. Au fil des épisodes, les couples se croisent, se font et se défont. Ils sont de classe sociale, d’orientation sexuelle ou d’âge différents ; certains apparaissent plusieurs fois, d’autres le temps d’un épisode. Mélange de drama et de comédie romantique, entre humour et mélancolie, Cites adopte le même ton que son homologue britannique, l’humour frais et léger s’insérant dans des situations réalistes. Totalement crédibles, les problèmes personnels, les faiblesses et les traumatismes vécus par les différents protagonistes leur donnent une réelle épaisseur et une identité. Il est facile de s’identifier à la jeune femme renfermée et énigmatique, au père de famille divorcé, au couple qui vient de rompre, à la jeune fille timide dès qu’elle n’est plus cachée derrière son ordinateur, au gay qui fait son coming out… Les acteurs sont excellents (on citera Eduardo Noriega, pour le plus connu chez nous), et Cites bénéficie également d’une bande-son enthousiasmante et du cadre d’une Barcelone magnifiée.

Cites – TV3
2 saisons

Merli

Merlí (génial Francesc Orella) est un professeur de philosophie divorcé, affecté dans le lycée où étudie son fils. Atypique, mélange de Dr House et de John Keating (héros de Le Cercle des poètes disparus), Merli détonne : l’administration et ses collègues lui sont hostiles, les parents s’en méfient, et ses élèves l’adorent. Ces adolescents traversent tous la difficile période de transition entre enfance et âge adulte et doivent faire face à des situations individuelles délicates –  tensions familiales, identité sexuelle, adoption, divorce des parents, troubles psychologiques… Centré sur un philosophe célèbre (Platon, Schopenhauer, Kant, Guy Debord…), chaque épisode met à profit les grandes lignes (simplifiées) d’un concept philosophie pour traiter les différentes intrigues transversales qui composent le récit. Peu à peu, Merlí apprend à connaître ses étudiants et utilise l’enseignement philosophique appliqué à la vie réelle pour les aider à résoudre leurs problèmes. Très classique dans son propos et ses personnages, Merli n’en est pas moins efficace : bien écrite et très bien interprétée, c’est une série remarquable de fraîcheur et d’intelligence.

Merlí – TV3
3 saisons

Nit i Dia

Nit i dia est un thriller policier où l’on suit Sara Grau (Clara Segura), médecin légiste mariée au PDG d’une entreprise. Alors que le couple tente d’avoir un enfant, la jeune femme retrouve un ancien amant sur sa table d’autopsie. Dans le même temps, on découvre le cadavre d’un meurtrier, vraisemblablement victime d’un tueur en série. Et tandis que les enquêtes progressent, Sara se laisse happer par la noirceur de ces crimes atroces, et elle a de plus en plus de mal à concilier sa vie privée et sa vie professionnelle. Le tout, dans un Barcelone aux antipodes de la carte postale, Nit i dia nous entraînant dans une ville sombre voire sordide. Les intrigues rythmées au suspense prenant mélangent investigations scientifiques, enquête de terrain, volet judiciaire et vie privée de personnages complexes et pas forcément sympathiques. Avec une mise en scène et une photographie crépusculaire qui joue sur les ombres et les teintes froides, Nit i dia parvient à créer un univers bien particulier – quelque part entre Body of Proof et The Killing. Dit comme ça, l’association peut surprendre ; plutôt réussie, la série est un régal pour les adeptes du genre.

Nit i dia – TV3.
2 saisons.

De bonne facture, efficaces et bien réalisées, ces trois séries restent classiques mais sont sans doute ce que la Catalogne fait de mieux actuellement en fiction TV.  Fortes d’excellentes audiences, les deux premières ont été diffusées en Espagne, doublées en Castillan. Mieux : Merli est même disponible aux États-Unis et en Amérique latine, via Netflix.  Si l’actualité nous permet de les mettre en avant, Cites, Merlí et Nit i dia valent mieux que ça : ce sont simplement de très bonnes séries. Qu’elles soient catalanes ou espagnoles. Ou les deux à la fois.


A lire aussi : Catalogne : que peut faire l’Espagne contre l’Indépendance ?


About author

Traductrice et chroniqueuse, fille spirituelle de Tony Soprano et de Gemma Teller, Fanny Lombard Allegra a développé une addiction quasi-pathologique aux séries. Maîtrisant le maniement du glaive (grâce à Rome), capable de diagnostiquer un lupus (merci Dr House) et de combattre toutes les créatures surnaturelles (vive les frères Winchester), elle n'a toujours rien compris à la fin de Lost et souffre d'un syndrome de stress post-Breaking Bad
Related posts
À la uneBrèvesSéries Tv

Après She-Ra, Les maîtres de l'univers arrivent sur Netflix

À la uneSéries Tv

On a vu pour vous... The Righteous Gemstones (HBO), loué soit Danny McBride

À la uneActualitéCultureLittératureSéries Tv

« Paris est une fête » : la folle jeunesse d'Ernest Hemingway va être adaptée en série

À la uneBrèvesCinémaSéries Tv

Ewan McGregor devrait reprendre son rôle de Obi Wan Kenobi dans une série

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux