À la uneActualitéRugbySport

Six Nations : Le XV de France au plus bas

Encore une défaite pour le XV de France dans ce Six Nations

Après sa défaite contre le Pays de Galles (13-20), samedi, sa deuxième en trois matchs dans le tournoi des Six Nations 2015, le XV de France de rugby ne peut plus remporter la compétition. A six mois de la Coupe du monde, qui aura lieu en septembre prochain, en Angleterre, l’équipe de France inquiète gravement au niveau du jeu.

« On est la septième nation mondiale et on est à notre niveau ». Ces mots prononcés par Philippe Saint-André, hier en conférence de presse après la défaite du XV de France contre le Pays de Galles, résument parfaitement la situation dans laquelle se trouve l’équipe de France. Pour résumer seulement. Car si l’on rentre un peu plus dans les détails et dans l’analyse, le constat est d’autant plus inquiétant. 

Un match symbole 

Camille Lopez, symbole de la déconvenue française (SIPA)

Camille Lopez, symbole de la déconvenue française (SIPA)

Au cours de la première mi-temps, rien. Ou plutôt si. Une impuissance française, une maîtrise galloise. Certes les deux équipes rentrent aux vestiaires sur le score de 6 à 3 en faveur des visiteurs mais les symptômes de la défaite sont déjà là. Le demi d’ouverture du XV de France, Camille Lopez, en était malgré lui le symbole. Au cours des quarante premières minutes, le Clermontois a loupé deux pénalités, dont une juste avant la pause qui aurait permis aux Bleus d’égaliser, et commis un en-avant de passe sur un ballon d’essai pour l’ailier Yohan Huget (33e). 

Au total, l’équipe de France finira le match avec 10 en-avant et laissera échapper 9 points au pied. Côté gallois, moitié moins de fautes de mains et seulement une pénalité ratée par l’excellent buteur Leigh Halfpenny (5/6 sur le match). Malgré une meilleure entame du second acte, le XV de France ne concrétise pas au scoring et ce sont les Diables Rouges qui marquent le premier essai de la partie à la 60ème. Suite à une mauvaise relance française, les Gallois récupèrent, combinent bien devant une défense statique et Dan Biggar aplatît en coin (6-14).

15 minutes de révolte

L’essai de Brice Dulin (69e), transformé par Lopez, ramène les Bleus à quatre points, 13-17, sur un des trop rares beaux mouvements du match est l’arbre qui cache la forêt. Après une nouvelle pénalité galloise qui porte le score (final) à 13-20, le XV de France a l’occasion d’arracher le match nul en fin de match mais un nouvel en-avant met fin aux espoirs.

Le trop plein d’approximations, caractéristique du jeu français ces derniers temps, ne permet pas d’espérer pouvoir rivaliser au haut niveau international. Ajouté à cela, le manque d’ambition dans le jeu et voilà la France dans une bien mauvaise posture alors qu’il reste deux matchs à jouer dans ce Six Nations, en Italie et en Angleterre.

L’Angleterre, ce sera aussi la terre d’accueil du prochain Mondial, en septembre 2015. Malgré les deux mois de préparation qui précéderont l’évènement, le retard du XV de France sur d’autres nations rodées comme l’Irlande, qui sera dans la poule des Français, est plus qu’inquiétant. Et attention aux clash entre joueurs et staff. Philippe Saint-André déclarait dimanche ne pas avoir besoin de « starlettes » en équipe de France. Ambiance…

 Crédit photo : Peter Morrison/AP/SIPA

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneSéries Tv

Trois séries à voir ... sur Paramount+

À la uneMode

C'est quoi le Chalet de l'Hôtel Mahfouf qui ouvre le 2 décembre ?

À la uneFaits DiversInternational

Qui était Issei Sagawa "le cannibale japonais" qui vient de mourir à 73 ans ?

À la uneCinémaPop & Geek

Les Gardiens de la Galaxie 3 : Adam Warlock pointe le bout de son nez dans la bande annonce

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux