ActualitéInternational

“Je souhaite créer la French Tech Overseas pour reconnaître le potentiel des startups étrangères créées par des Français établis hors de France.”

INTERVIEW DE THIERRY RIGNOL

Candidat aux élections législatives des 3 et 17 juin 2017 de la 2e circonscription des Français établis hors de France

De plus en plus diverse, de plus en plus jeune, la communauté française est devenue une véritable diaspora économique, faite de talents, d’espoirs et de relais d’influence pour la France. Quel rôle votre circonscription pourrait-elle jouer comme plateforme d’innovation dans ce domaine ?

Ma circonscription regroupe les 33 pays d’Amérique Latine. Ces pays représentent un grand potentiel de développement économique pour nos entreprises. Nos grands groupes sont déjà largement implantés et il s’agit désormais de permettre à nos petites et moyennes entreprises de s’y développer. La diaspora économique est incontestablement la porte d’entrée en Amérique Latine pour nos entreprises. De plus, je souhaite utiliser le réseau diplomatique pour appuyer nos entrepreneurs français en favorisant la mise en relation, les échanges et les intérêts communs.

Quelles grandes transformations souhaiteriez-vous soutenir ou accompagner dans la vie civique, sociale ou politique française ?

Il y a, selon moi, deux grandes transformations sociétales à accompagner. Il s’agit de la moralisation de la vie politique et l’instauration de la démocratie participative.

Concernant la moralisation de la vie politique, je suis d’accord en grande partie avec le programme proposé par le Président de la République et son gouvernement. Je voterais donc ces propositions de lois en m’assurant qu’elles aillent bien dans le sens promis.

Concernant la démocratie participative, cela constitue une mesure phare de mon programme qui est d’autant plus pertinente pour nous Français de l’Étranger. J’ai pour ambition de montrer l’exemple en la matière en mettant en place dès le début les outils qui permettront aux citoyens de vraiment prendre part aux choix politiques.

Quelles propositions souhaiteriez-vous développer pour jouer un rôle de passeur de pont entre l’énergie des jeunes créateurs et start-upers français implantés dans votre circonscription et les centres décisionnels à Paris ?

Les entrepreneurs français expatriés représentent une véritable valeur ajoutée pour notre pays et il faut renforcer les liens entre ces derniers et la France. Je souhaite créer La « French Tech Overseas » pour reconnaître le potentiel des startups étrangères créées par des Français établis hors de France. Cette initiative permettrait de reconnaître le potentiel de l’écosystème des start-ups étrangères « Made by the French » (« fédérer, accélérer et faire rayonner » le savoir-faire français entrepreneurial hors de France) et de susciter des liens et collaborations avec la French Tech hexagonale.

About author

Europe, Middle East, Mena, East Asia
Related posts
À la uneActualitéPolitique

5 éléments pour comprendre ... la crise des sous-marins

À la uneActualitéCinémaInsolite

Un Français regarde Kaamelott 203 fois et bat le record du monde de visionnage d'un film

À la uneActualitéFrancePolitique

Emmanuel Macron "demande pardon" aux harkis

À la uneActualitéFrancePolitique

Primaire écologiste : Yannick Jadot et Sandrine Rousseau au second tour

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux