ActualitéInternational

“J’aimerais créer une plate-forme de mise en relation des entrepreneurs français à l’étranger, afin qu’ils puissent échanger leurs expériences.”

INTERVIEW DE SÉBASTIEN COCHARD

Candidat FN aux élections législatives des 4 et 18 juin 2017 de la 11e circonscription des Français établis hors de France

De plus en plus diverse, de plus en plus jeune, la communauté française est devenue une véritable diaspora économique, faite de talents, d’espoirs et de relais d’influence pour la France. Quel rôle votre circonscription pourrait-elle jouer comme plateforme d’innovation dans ce domaine ?

La 11ème circonscription, comme vous le savez, s’étend de l’Europe de l’Est au Pacifique Sud, de l’Ukraine à la Nouvelle-Zélande. C’est une zone immense qui englobe 49 pays dont certains qui ont été ou sont encore des leaders dans le domaine de l’innovation. C’est le cas notamment du Japon, de la Chine, de la Corée du Sud mais aussi, dans une moindre mesure, de l’Inde et de la Russie. Ces pays attirent donc logiquement une partie de nos jeunes talents français. Un autre attrait pour les jeunes Français est la mise en place du « programme vacances travail » ces dernières années dans certains pays de la  11ème circonscription comme l’Australie par exemple. Tous ces jeunes Français partis à l’étranger vont s’enrichir de leurs expériences et je l’espère, un jour, revenir en France pour investir ou entreprendre dans notre pays.

Quelles grandes transformations souhaiteriez-vous soutenir ou accompagner dans la vie civique, sociale ou politique française ?

Notre système politique fondé sur la démocratie représentative est à bout de souffle. Le temps me semble donc venu de rajouter une dose de démocratie directe dans notre 5ème République. Si je suis élu député, je soutiendrai notamment le référendum d’initiative populaire car cette mesure nous offre plusieurs avantages : un meilleur contrôle de nos élus et de leurs décisions ; la possibilité de faire barrage aux décisions de l’UE qui sont prises sans notre consentement et enfin tout simplement offrir une meilleure représentation de l’opinion du peuple français sur des sujets importants, notamment sur les sujets de société (mariage pour tous, pénalisation des clients de la prostitution…). C’est donc une mesure qui me paraît essentielle pour revigorer notre démocratie et aussi peut-être pour relancer l’intérêt des Français pour la politique.

Quelles propositions souhaiteriez-vous développer pour jouer un rôle de passeur de pont entre l’énergie des jeunes créateurs et start-upers français implantés dans votre circonscription et les centres décisionnels à Paris ?

Je souhaiterais continuer la promotion de la French Tech par des incitations fiscales et structurelles et aussi faciliter le parcours administratif de ces jeunes investisseurs français qui souhaitent investir dans la Tech en France. J’aimerais également créer une plate-forme de mise en relation des entrepreneurs français à l’étranger afin qu’ils puissent échanger leurs expériences, que ce soit dans le domaine de l’innovation ou plus généralement sur des questions administratives et commerciales.

About author

Europe, Middle East, Mena, East Asia
Related posts
À la uneActualitéInternational

En Roumanie, peuple à terre et loin d'Europe

À la uneBrèvesInternationalSéries Tv

Friends : non la série n'est pas de retour pour un nouvel épisode

À la uneActualité

Mobilisation mondiale pour Quaden contre le harcèlement

À la uneActualitéMusique

Map of the soul 7 : le nouvel album mastodonte de BTS

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux