À la uneSéries Tv

Super Jaimie : as-tu remarqué ce détail dans le générique de la série ?

Alors que la série culte Super Jaimie vient de sortir en BR chez Elephant, l’occasion de redécouvrir ce détail que nous n’avions vu jusqu’à aujourd’hui.

Combien pour une femme bionique ?

Série dérivée de L’homme qui valait 3 milliards, Super Jaimie est née pour relancée sa grande sœur menacée d’annulation. C’est sur fond de love story tragique que la série est lancée dans un double épisode. Puis elle connaîtra officiellement 3 saisons entre 1976 et 1978. Et si le titre de la série de Steve Austin indique combien il coûte, jamais on ne le dira pour Jaimie, afin de ne pas montrer de différence avec l’homme bionique.

Avec cette intégrale disponible aujourd’hui, on peut se replonger dans les épisodes le très beau générique de la série.

A lire aussi : On a revu … le premier épisode de Super Jaimie dans L’homme qui valait 3 milliards (1975)

Grièvement blessée à la suite d’un saut en parachute, Jaimie Sommers, une championne de tennis, est entre la vie et la mort. Déterminé à sauver la femme qu’il a tant aimée, Steve Austin convainc ses amis Oscar Goldman et Rudy Wells de lui venir en aide. Jaimie est alors transformée en femme bionique dotée d’une oreille, de jambes et d’un bras super-puissants. Remise sur pied, la jeune femme, amnésique, se construit une nouvelle vie. Devenue enseignante, Jaimie Sommers est parallèlement l’un des meilleurs éléments de l’O.S.I. (Office of Scientific Intelligence). Aidée de ses super-pouvoirs, elle affronte tous les dangers pour mener à bien les missions que lui confie Oscar Goldman.

Le générique évolutif de Super Jaimie

Quiconque a grandi dans les années 80 a vu et revu ce générique des dizaines de fois. Plus réussi encore que celui de L’homme qui valait 3 milliards, il présente les différences notables de la série avec son aînée : de l’aventure mais aussi une héroïne au centre des préoccupations des gens qu’elle croise sur son chemin. Un personnage humain, sensible, assez opposé (donc complémentaire) à son alter ego et amoureux, le colonel Steve Austin. Mais malgré ces nombreux visionnages de la série, nous n’avions jamais ce détail anodin direz-vous mais qui montre l’évolution de cette jeune femme vers une forme de « mieux », même de bonheur.

Et on ne s’inventera un sens bionique qui nous aurait permis de voir ce détail. Nous le devons à l’auteur Lionel Olenga, créateur de Chérif et du Code, et grand amateur de séries cultes qui nous a montré cette jolie curiosité lors de Séries Mania.

A 3 reprises dans le générique, on voit le visage de Jaimie en arrière plan et on pense que c’est le même. Mais si vous observez bien, le visage change et entre le début et la fin, c’est le sourire de Jaimie qui apparaît de plus en plus.

About author

Rédacteur en chef du pôle séries, animateur de La loi des séries et spécialiste de la fiction française
Related posts
À la uneMédias

The Voice : on était dans les coulisses des répétitions de la finale

À la uneSéries Tv

Plus Belle la Vie : qui était Abdel Fedala que jouait Marwan Berreni?

La Loi des Séries 📺Séries Tv

Les gouttes de Dieu : Fleur Geffrier - invitée / Marion Christmann et Gaël Cottat | La loi des séries #776

À la uneEquitationSport

JO 2024 : comment transporte-t-on les chevaux ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux