À la uneActualitéFranceInternational

Syrie : Bachar al-Assad accuse la France de soutenir le terrorisme

Al-Assad Poisson entretien

Le président syrien Bachar al-Assad a accusé la France de “soutenir le terrorisme” ce mercredi, lors de la réception à Damas de trois parlementaires français.

Contesté par son peuple depuis quatre ans, sommé de quitter le pouvoir par le corps diplomatique français, Bachar al-Assad s’accroche bec et ongles aux rênes de la Syrie. En réaction à la France qui refuse de le soutenir malgré l’expansion de Daesh en Syrie et en Irak , Al-Assad accuse les pays occidentaux et la France en particulier de “soutenir le terrorisme en donnant une couverture politique aux groupes terroristes en Syrie et dans la région.”

“Le terrorisme est la raison principale de la souffrance du peuple syrien, (…) ainsi que l’embargo imposé à la Syrie qui a influé d’une manière négative sur la vie des citoyens”,  a affirmé le chef de l’état syrien à l’issue d’un entretien avec trois parlementaires français.

Al-Assad - Hollande

Bachar al-Assad (à gauche) accuse la France et François Hollande (à droite) de soutenir le terrorisme et Darsh (crédits : EuropeIsraël).

Le député français Jean-Frédéric Poisson (parti démocrate chrétien), qui s’est entretenu avec Al-Assad en compagnie de Véronique Besse (Mouvement pour la France) et Xavier Breton (LR), a appelé au dialogue avec l’exécutif syrien. “Une solution au conflit en Syrie doit passer par un dialogue avec Bachar al-Assad, qui est en place et qui est élu par le peuple”, a-t-il déclaré.

Pourparlers à venir entre la France, la Russie et l’Iran

La position de M. Poisson tranche avec celle de François Hollande et du gouvernement français. Le Président de la République a toujours maintenu que “rien ne doit être fait pour conforter Bachar al-Assad car, étant le problème, il ne peut pas être la solution.”

Fabius - Lavrov

Laurent Fabius et Sergueï Lavrov s’entretiendront ce mercredi par téléphone sur la crise syrienne, avant des pourparlers deux jours plus tard à Vienne avec l’Iran.

Ce mercredi, le chef de la diplomatie française Laurent Fabius doit s’entretenir par téléphone avec son homologue russe Sergueï Lavrov, avant des pourparlers à Vienne vendredi auxquels participera la Russie et, pour la première fois, l’Iran. “La France continue un dialogue avec tout le monde, en particulier avec les Russes et l’Iran”, a expliqué le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll.

Related posts
À la uneSéries Tv

On débriefe pour vous ... The Kominsky method, vieillir avec humour.

À la uneÉtudiant

Le Parlement des Etudiants :une immersion en politique

À la uneBrèvesMédias

Miss France 2020 : ce qui vous attend pour l'élection du 14 décembre sur TF1

À la uneActualitéSociétéSociété

Près de 63 000 expulsés en France au cours de l’année

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux