À la uneActualitéInternational

SYRIE : L’État islamique frappe à nouveau, plus de 150 morts

La Syrie est de nouveau touchée par deux attentats, perpétrés par l’État islamique. Ce dimanche 21 février, plus de de 150 personnes sont mortes dans des attaques à Homs et à Damasalors que les États-Unis et la Russie s’organisent pour la mise en place d’un cessez-le-feu.

Homs a été frappée par une double-attaque à la voiture piégée dimanche 21 février. L’attentat a fait 59 morts, le plus sanglant du genre depuis 2011 pour la troisième ville du pays. À cinq kilomètres au sud de Damas, c’est le sanctuaire chiite de Sayyidah Zaynab qui a été visé par une double-attaque djihadiste. L’agence syrienne fait état de 83 morts. L’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH) a donné pour sa part un bilan révisé de 96 morts, et de 160 blessés.

« Il s’agit de l’un des bilans d’attentats les plus lourds depuis le début du conflit », a déclaré le directeur de l’ONG, Rami Abdel Rahmane, à l’AFP.

Source : jump-voyage.

Source : jump-voyage.

Une attaque revendiquée par Daesh

Les deux attentats ont été revendiqués par l’État islamique, qui menace de nouvelles attaques. Le 31 janvier dernier, le complexe religieux de Sayyidah Zaynab avait déjà été la cible d’une tripe explosion, qui avait fait au moins 70 morts. En février 2015, une attaque-suicide avait également fait quatre morts et treize blessés à proximité de la mosquée. Le bilan de ce nouvel attentat — visant les minorités chiites régulièrement ciblées par les groupes djihadistes sunnites — constitue le plus lourd de la ville depuis octobre 2014. Dans une attaque devant une école, 55 personnes, dont 49 enfants, avaient péri.

Une tripe explosion avait fait 70 morts dimanche 31 janvier, près du complexe religieux chiite de Sayeda Zeinad au sud de Damas (Syrie). © AFP / LOUAI BESHARA.

Une tripe explosion avait fait 70 morts dimanche 31 janvier, près du complexe religieux chiite de Sayeda Zeinad au sud de Damas (Syrie).
© AFP / LOUAI BESHARA.

La ville de Homs est quand à elle sous le contrôle du gouvernement syrien. Seulement, elle est ouverte à l’est à de vastes régions occupées par l’État islamique. Au nord, elle est la proie à des  zones contrôlées par le Front al-Nosra, branche syrienne d’Al-Qaïda.

Les combats continuent

Dans le reste du pays, les combats continuent entre forces du régime syrien et rebelles anti-Bachar al-Assad. Ces derniers se trouvent affaiblis par Daesh. À Alep, province stratégique du nord, les forces du régime progressent, à la faveur d’une offensive du 1er février dernier. L’appui de l’aviation russe et du Hezbollah libanais a été crucial. Les combattants djihadistes s’opposent également aux forces kurdes.

Un combattant rebelle dans le village de al-Shadadi. Dans le ciel, les trainées des chasseurs de la coalition anti-EI. © REUTERS/Rodi Said.

Un combattant rebelle dans le village de al-Shadadi. Dans le ciel, les trainées des chasseurs de la coalition anti-EI.
© REUTERS/Rodi Said.

Washington et Moscou ensemble pour un cessez-le-feu

Dans le même temps, John Kerry a annoncé ce dimanche 21 février qu’un « accord provisoire » sur les modalités d’une cessation des hostilités en Syrie est à portée de main. Le secrétaire d’État des États-Unis et le ministre des Affaires étrangères russes, Sergueï Lavrov, sont les principaux artisans de l’accord de Munich, qui prévoyait déjà un cessez-le-feu. Signé par 17 pays, il devait intervenir vendredi 19 février, mais les combats persistent.

La situation sur le terrain rend difficile la mise en application d’un accord, qui serait accepté par l’ensemble des acteurs en Syrie.

© Photo à la Une : AFP.
Un amas de voitures calcinées et des débris de verre dans la zone frappée par la double -attaque à Homs.

Related posts
À la uneActualitéFootSport

Ligue 1 - 10ème Journée : Lyon ne gagne toujours pas

À la uneCultureSociétéSortiesSpectacles

Le retour de « 12 hommes en colère » au Théâtre Hébertot : le public vote favorablement

À la uneBrèvesSéries Tv

Astrid et Raphaëlle : France 2 lance le tournage de la saison 1

À la uneActualitéBrèvesNumérique

Objets connectés : Près de 105 millions d’attaques en 2019

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux