À la uneActualitéEconomieFrance

Take Eat Easy : le vélo a déraillé

take eat easy

Dans un marché de la livraison à domicile en pleine expansion, l’une de ses entreprises pionnières, Take Eat Easy a été placée en redressement judiciaire ce mardi 26 juillet. Sa présence partout en Europe va manquer à plus de 300.000 clients.

Foodora, Deliveroo, AlloResto. Autant de boîtes qui s’arrachent le choix des consommateurs, toujours plus nombreux à vouloir dîner restaurant chez eux. Une start-up est venue tout écraser à coup de vélo : Take Eat Easy. Derrière le jeu de mots se cache un véritable business très florissant, qui s’arrête brutalement.

En 2013, quatre amis d’enfance belges se lancent dans ce concept encore méconnu : la livraison de repas gastronomiques, et encore plus novateur, à vélo. La course est attractive par son prix : 2.5 €. Rapidement, les Belges adoptent le concept. Puis la France. Puis toute l’Europe. « Cette dernière année, celle-ci a grandi de 10 à 160 personnes » assure Chloé Roose, l’une des fondatrices de Take Eat Easy, dans un communiqué. En tout, 20 villes d’Europe couvrent la surface d’activité de l’entreprise, ce qui représente 350.000 clients plus ou moins réguliers, mais en majorité conquis par le concept.

De nombreux successeurs potentiels pour les clients de Take Eat Easy

« Et malgré ça, nous sommes aujourd’hui en redressement judiciaire« . Chloé Roose est triste, et il y a de quoi. Comment une entreprise aussi florissante peut-elle être ainsi saisie par la justice ? « Nos revenus ne couvrent pas encore nos coûts » et il manque « une troisième levée de fonds » déplore Adrien Roose, patron de Take Eat Easy. Ils ne les couvriront donc jamais, les activités de l’entreprise allant cesser prochainement.

L’entreprise, en trois ans, a réussi à se forger un réseau pour pérenniser le bien-être de son marché. Ainsi, même en disparaissant, Take Eat Easy va permettre à ses concurrents d’aujourd’hui/d’hier et successeurs de demain, comme Foodora ou GeoPost selon le quotidien belge Le Soir, de continuer à conquérir les clients des quatre copains belges qui en voulaient.

Photo de Une : http://codefrisko.com

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneSéries Tv

Dexter : le Trinity Killer aura sa propre série

À la uneSéries Tv

George Clooney va adapter Le bureau des légendes pour Showtime

ActualitéInternational

Quels sont les 5 tremblements de terre les plus dévastateurs de l’Histoire ?

À la uneSéries Tv

Le négociateur : FX Demaison et Jeanne Bournaud, héros de la nouvelle série de TF1

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux