Covid19: Arrivée de l’attestation de sortie dérogatoire en format numérique. Prolongation du confinement jusqu’au 15 avril minimum. Le point sur l'évolution de l'épidémie.

À la uneActualité

Comprendre comment obtenir télétravail en 5 minutes

télétravail

“Et si on profitait des grèves SNCF pour faire la révolution du télétravail ” ? Cette déclaration est signée Valérie Precresse, via son compte Twitter. La présidente de l’Île-de-France ne s’y trompe pas, aujourd’hui 50% des employés de la région ont recours a cette méthode. Mais que faut-il savoir sur le télétravail ? 

 

Qu’est ce que le télétravail ?



Le télétravail est l’exercice d’une activité professionnelle à distance grâce aux nouvelles technologies d’information et de communication. Cela peut s’effectuer de différents endroits : le domicile, un bureau satellite ou nomade, un télécentre.  Il a pour cadre le travail qu’il soit salarié ou indépendant. Cette méthode s’inscrit dans une démarche d’amélioration de l’organisation du travail et s’appuie sur les technologies numériques.

 


Une méthode de travail qui rentre dans les mœurs

Aujourd’hui deux tiers des Français sont favorables au télétravail. Une étude de 2016, menée sur 1000 employés de bureau, affirme que 35 % du panel voudrait avoir un télétravail occasionnel. Dans cette même enquête, 12% des interrogés souhaiteraient ce mode de travail à plein temps. Si seulement 16% des personnes disent avoir déjà reçu une telle proposition, aujourd’hui le recours au télétravail est devenu la norme. Les entreprises, elles, doivent s’adapter.

 




À qui s’adresse le télétravail ?

Théoriquement, tout le monde peut bénéficier de cet avantage, dans la mesure où cela est possible. C’est l’article L1222-9 du Code du travail qui le prévoit. Un accord d‘entreprise ou de branche peut déterminer les catégories de personnes ou les types de poste concernés par le télétravail. Il doit préciser les conditions pour bénéficier, ou quitter, le télétravail. Il doit aussi préciser conditions d’acceptation du télétravail par le salarié, tout comme la manière dont le temps et la charge de travail sont contrôlés et régulés. Enfin, il doit préciser plages horaires durant lesquelles le salarié peut être contacté par son employeur. En cas d’absence d’accord ou de charte, l’employeur peut décider avec son salarié de la mise en place d’un télétravail. Cet accord synallagmatique doit être formalisé par tout moyen, qu’il soit écrit ou oral. 
Certaines catégories de personnel peuvent avoir un recours plus évident à cette méthode : seniors et personnes en situation de handicap, par exemple.

L’employeur ne peut pas refuser votre requête si vous êtes compatibles au télétravail

Depuis l’Ordonnance du 22 septembre 2017 relative à la prévisibilité et à la sécurisation des relations de travail, l’employeur doit motiver son refus. Si le salarié remplit tous les critères pour bénéficier du télétravail, l’employeur devra obligatoirement justifier le refus. Il suffit dès lors de bien préparer votre dossier, et d’en faire la demande.  La difficulté sera de rassurer votre employeur en lui présentant les conditions de votre télétravail, en ciblant les avantages, et en montrant que vous serez tout aussi efficace de chez vous. 

 

À LIRE AUSSI… Un boulanger paye 3000 euros d’amende pour avoir trop travaillé

Related posts
À la uneFemmesFranceSexeSociété

Les travailleuses du sexe demandent un "revenu de remplacement" pour compenser leur baisse de bénéfices

À la uneActualitéCulturePop & Geek

Top 5 des meilleurs comédiens de doublage pour la VF des animés

À la uneCinémaSéries Tv

Disparition de Honor Blackman à 94 ans (Goldfinger)

À la uneActualitéEconomieFranceRégionsSociété

Coronavirus : l'impact de l'épidémie sur la saison estivale à venir

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux