À la uneActualitéSport

Tennis: Clap de fin pour Lleyton Hewitt

Eliminé par David Ferrer lors du 2ème tour de l’Open d’Australie, Lleyton Hewitt disputait son dernier tournoi. L’Australien aura tout connu pendant sa carrière : la gloire et les victoires mais aussi les blessures et les coups durs.

Deux Grands chelem à 22 ans

La majorité à peine acquise, Lleyton Hewitt débarque sur le circuit professionnel et se retrouve très vite sous les feux des projecteurs. Il enchaîne les bons résultats et remporte les tournois d’Adélaïde, du Queen’s (Londres) et de Sydney à seulement 20 ans.

Il restera le joueur du début du millénaire avec la consécration en 2001 : sa première victoire en Grand Chelem à l’US Open (New York). En finale, il crée la surprise en battant Pete Sampras en 3 petits sets.

S’ensuivent deux années pleines pendant lesquelles il empile les succès prestigieux dont le Masters Série de fin d’année réunissant les meilleurs joueurs au classement. A 21 ans, il devient N°1 mondial. Un record de précocité.

Il remporte une seconde victoire en Grand Chelem, cette fois-ci à Wimbledon.  Il bat la surprise David Nalbandian en finale. Pour les plus nostalgiques, vous pouvez retrouver l’intégralité de cette rencontre ici.  Il restera n°1 sur la totalité de l’année 2002.

Des saisons en dents de scie

Alors promis à un magnifique avenir, le jeune Australien va connaître des années plus difficiles. Des éliminations prématurées, la perte sa première place… Cependant il passe tout proche du titre qui lui manque tant : l’Open d’Australie, son Grand Chelem. Devant son public, il s’incline en finale contre le talentueux Marat Safin en 2005.

Les saisons se suivent mais ne se ressemblent pas. Il assiste impuissant à l’éclosion des deux extraterrestres qui vont dominer le tennis mondial : Roger Federer et Rafael Nadal. Lleyton doit composer avec un physique capricieux. Des blessures, des douleurs, le déclin est inéluctable. Malgré tout, le tennisman s’accroche et continue de remporter quelques tournois mineurs. Lentement mais sûrement, il descend dans le classement et ne peut plus rivaliser avec les meilleurs.

Et maintenant : entraîneur

Lleyton Hewitt aura marqué le tennis australien de son empreinte. Joueur doué et complet, il est considéré comme l’un des meilleurs retourneurs du circuit. « Il m’a montré la voie à suivre. Je pense que d’une certaine manière, Lleyton m’a poussé à travailler plus dur à l’entrainement » dit de lui Roger Federer.

Aujourd’hui, il sert de guide à une génération de tennismen aussies comme Nick Kyrgios, Thanassi Kokkinakis ou encore Bernard Tomic. Tous âgés de moins 25 ans, Lleyton est leur idole. Il a déjà pris sous son aile Nick Kyrgios. Le plus talentueux mais aussi le plus difficile à gérer. Le jeune joueur apprécie cette main tendue : « Je le considère comme un mentor (…) Il a pris du temps pour être avec moi, il m’a permis de retrouver un peu de stabilité mentale après les dernières semaines, son apport a été énorme ».

Nouveau capitaine de l’équipe de Coupe Davis australienne, une compétition qu’il a remportée à deux reprises, Lleyton Hewitt ne quitte pas le monde du tennis. Il change juste de casquette.

Bonus : Une vidéo des meilleurs points disputés par Lleyton Hewitt

Crédits photo à la une: Courrier Mail

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneFaits DiversInternational

Qui était Issei Sagawa "le cannibale japonais" qui vient de mourir à 73 ans ?

À la uneCinémaPop & Geek

Les Gardiens de la Galaxie 3 : Adam Warlock pointe le bout de son nez dans la bande annonce

ActualitéSéries Tv

On a vu pour vous... Gangs of London (saison 2) signe un retour explosif

À la uneSéries Tv

The Midnight Club : pourquoi la série n'aura pas de saison 2 sur Netflix ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux