TDS 2019

Pour ce deuxième jour, Terres du Son nous a encore réservé de bonnes surprises. Nous vous donnons ici nos impressions (pas du tout) objectives sur cette nouvelle journée.

Jour 2 toujours sous un beau soleil et une température qui fait des fontaines à eau the place to be. Au programme aujourd’hui, des concerts à la pelle avec une programmation riche, nos copains bénévoles de la veille et la Normandie (oui oui).

Rencontre avec le groupe Cannibale

Cannibale, c’est une bande de potes normands ; ce détail a de l’importance ; qui se connaissent depuis 10-20 ans. Leur style penche plutôt vers le rock bien que cela reste trop vague pour les décrire. Pendant leur concert, malgré l’effet cocotte minute du Chapit’ô, on ne pouvait pas s’empêcher d’esquisser quelques pas de danse.

Cannibale à TDS 2019
Cannibale à TDS, tropical jusque sur la chemise – crédits VL Media

En coulisses, autour d’un table ambiance camping, ils nous ont rencontré quelques minutes après leur concert. Avec leur nom “court, trash et facile à retenir”, leur musique est là “pour être mangée”. Produit pas Born Bad, “un spécialiste des freaks” comme ils disent, leur musique a un goût prononcé de tropicalité venant de diverses influences. Des quadras bien sympathiques en somme et qui donnent la pêche sur scène.

“On est tous la tropicalité de quelqu’un d’autre” – Cannibale

Les concerts du jour

Bien qu’assez calme au début, ce samedi a tout de même été la grosse journée du festival. Première bonne surprise avec Seun Kuti & Egypt 80 qui a fait danser la foule sous un soleil de plomb. Puis vient Jambinai, les sud coréens qui revisitent la musique traditionnelle de leur pays à la sauce électro-rock.

Seun Kuti & Egypt 80 à TDS
Seun Kuti & Egypt 80 ont mis le feu – crédits VL Media

Ensuite, c’est au tour de Lou Doillon de réchauffer encore un peu plus les festivaliers avec ses airs entraînants. Le retour du groupe Balthazar clôt l’après-midi avant Gringe puis Vald, artiste très attendu qui a presque littéralement mis le feu sur la prairie. Jeanne Added a pris la relève avant que les couche-tard ne continuent de danser jusqu’au bout de la nuit.

Lou Doillon à TDS
Lou Doillon en pleine forme et en phase avec son public – crédits VL Media
Related posts
À la uneBrèvesCinéma

Mulan 2020: une bande annonce grandiose pour le live-action

À la uneActualitéÉtudiantFranceSociété

Grève nationale : Moments de tension à Bordeaux

À la uneActualitéBrèves

Manifestations du 5 décembre : mi-journée en quelques chiffres

À la uneActualitéBrèvesFrance

Blocus des lycées: Paris totalement immobilisé

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux