À la uneActualitéCultureFranceSociétéSortiesSpectacles

Théâtre Lepic : la pièce qu’on met dans la liste de ses envies

Rentrée intense au Théâtre Lepic. Depuis une semaine, « La liste des mes envies » ouvre une page bouleversante dans l’imaginaire des spectateurs en interrogeant leur rapport à l’argent. A quel prix vaut le bonheur quand on a déjà gagné le gros lot ?  

Frédéric Chevaux. C’est à lui que l’on doit ce seul en scène d’une heure au Théâtre Lepic qui nous emporte dans l’histoire touchante de Jocelyne. A 47 ans, cette bonne femme habite à Arras. Dans sa petite vie banale, mais suffisante, le souffle d’un bulletin gagnant envoie tout valser. Est-ce vraiment le rêve de remporter la somme de 18 547 301 euros et 28 centimes ? 

Tout le monde n’est pas fait pour être riche : la dépression post-tirage 

Au lieu d’être au septième ciel, Jocelyne garde les pieds sur terre et sa vie ne devient que doutes et confusions. Pour y voir plus clair, la quadragénaire dresse la liste de ses envies : un économe, un écran plat, une collection de DVD, puis merde et si elle n’avait besoin de rien d’autre que de danser sur L’été indien avec l’homme qu’elle aime et se sentir belle dans une société bourrée de diktats ? 

Une prouesse dans l’interprétation 

Une tragédie moderne qui manque sans doute de profondeur, mais qui est sublimée par un comédien délicat. Frédéric Chevaux jongle avec les rôles d’une manière assez folle. Il provoque l’émotion en jouant un père sénile et le rire dans son interprétation du mari alcoolique ou encore des jumelles écervelées. 

Une prestation à voir au Théâtre Lepic jusqu’au 15 décembre 2019.

A lire aussi : Panayotis y est…. presque

About author

Journaliste culture, mode et lifestyle... Bref, elle est amoureuse de Paris et écrit sur ce qui enjolive la vie !
Related posts
À la uneBrèvesPop & GeekSéries Tv

Stargirl : découvrez le premier teaser de la série

À la uneBrèvesMédias

Le Cas Pucine remporte La France a un incroyable talent

À la uneActualitéFootSport

Ligue des Champions : Lyon arrache la qualification

À la uneActualitéFranceSociété

Un rugissement solidaire pour le 2e jour de mobilisation

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux