À la uneCultureFrance

Panayotis y est…. presque

Panayotis Pascot est de retour depuis quelques jours au Point virgule pour la reprise de son spectacle ”Presque”. Il raconte ses difficultés amoureuses, la relation avec ses parents… Avec plus ou moins de réussite.

Mercredi soir, en plein Marais. Il est 21 h 20. Le One-Man-Show de Panayotis Pascot est censé avoir commencé depuis 5 minutes. Pourtant nous sommes toujours amassés devant l’entrée du Point Virgule. 21 H 30 enfin, nous pouvons prendre place dans le petit théâtre. Et immédiatement, la première partie lance les hostilités. Le très bon Louis Dubourg introduit parfaitement la star de la soirée qui fait à son tour, son entrée, 15 minutes plus tard.

Avec un lancement original et surprenant que l’on ne vous dévoilera pas, Panayotis réussit à ancrer immédiatement le spectateur dans son univers. Et pourtant voilà le premier problème. Le personnage de “looser” qu’il met en place a du mal a trouver sa crédibilité. En effet, les ”Je ne suis pas à l’aise avec les filles”, ‘‘Je ne plais pas” . On a un peu de mal à y croire, à la vue de son jeu de scène qui a du mal à se superposer avec ce qu’il tente de nous faire passer… Se remuer les cheveux tous les 30 secondes, sa manière de bouger.. cela ne colle peut-être pas vraiment.

Autre problème qui n’en est pas vraiment un, l’auto référencement. En effet, plus on avance dans son spectacle plus il répète ses vannes pour les relier les unes aux autres. Alors pour beaucoup ça marche (en témoigne les rires qui affluent dans la salle) mais pour d’autres, ça peut paraître être enfermant dans le spectacle, on manque de références extérieurs à sa vie. Un choix peut-être volontaire, mais qui expose donc, un manque cruel de profondeur dans le spectacle.

View this post on Instagram

toujours le rouge.

A post shared by Panayotis Pascot (@panayotispascot) on

Panayotis est presque grand

Pourtant, dire que Panayotis ne nous fait pas rire serait mentir. En effet, les moments où il parle de sa relation avec son père sont (vraiment) très drôles, sa façon d’aborder certains sujets de manière si naïve nous rappelle qu’il n’a au final que 20 ans. Alors oui, c’est son premier spectacle, il débute seulement dans le stand-up et sa marge de progression est immense. Et au vu son potentiel, et de la prestance qu’il dégage derrière son micro, on est persuadé qu’il peut devenir un grand nom de la scène française (on l’encensait d’ailleurs lors de son passage à l’Européen en mai dernier). A la seule condition de ne pas se reposer sur ses acquis et de toujours chercher à se réinventer. On a hâte de voir la suite.

Ça c’était pas dans le spectacle..

Et si vous aussi vous souhaitez allez voir Panayotis Pascot sur scène. Rendez vous au théâtre du Point Virgule du mercredi au samedi jusqu’au 21 novembre prochain.

About author

Corentin Briot Journaliste VL média
Related posts
À la uneActualitéBuzzFrance

Aides Covid : L'influenceur PA7 soupçonné d'avoir détourné plusieurs millions d'euros

À la uneInternationalPolitique

Comment se déroulent les élections législatives en Allemagne ?

À la uneSéries Tv

On débriefe pour vous ... le pilote de Ash vs Evil Dead disponible sur Netflix

À la uneActualitéSanté

Covid-19 : La France met les bouchées doubles en dons de vaccins

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux