À la uneHigh Tech

Tinder: l’application mobile efficace (même pour les Jean-Claude Dusse)

J’étais convaincue que c’était encore Twitter le responsable de cette alchimie malsaine entre les pouces de ma colocataire et son Iphone. “Quoi ? Tu connais pas Tinder ?” me demande-t-elle – un peu trop exaspérée à mon goût. Sans lever les yeux de l’écran, elle m’explique qu’elle a commencé à l’utiliser il y a une heure, et qu’elle n’a pas lâché son téléphone depuis. Décidée à être cool moi aussi, je télécharge donc cette nouvelle application gratuite, visiblement addictive et simple à utiliser, qui m’a tout l’air d’un jeu… Et la petite icône enflammée semble en dire long sur ce qu’il y a à gagner.

tinder

Tinder se traduit en français par amadou (un champignon). Ce mot d’origine provençale signifie « amoureux », en référence à sa capacité à s’enflammer rapidement.

Pour un flirt, avec toi avec Tinder!

Vous feriez n’importe quoi pour échapper aux bavardages inutiles avant d’emballer, ou aux bafouillages embarrassants avant d’annoncer à l’autre qu’en fin de compte, ça va pas le faire entre vous. Mais heureusement, la révolution technologique vous surprend un peu plus chaque jour. Aujourd’hui, vous pouvez vous adonner au flirt digital, et grâce à Tinder, vous ne perdez pas de temps. Après avoir établi dans vos paramètres votre périmètre de chasse – il ne faudrait quand même pas plus d’1.5 km, sinon un taxi  coûterait cher (on ne sait jamais, sur un malentendu…) – et de la tranche d’âge qui vous intéresse, vous êtes près à vous faire ‘matcher’, c’est-à-dire rencontrer des gens cools, beaux, drôles (enfin, des gens comme vous et moi quoi).

NEXT !

Le principe: la photo d’un individu apparaît sur votre écran, et soit vous l’aimez bien, soit vous le bâchez sans le couvrir de honte. En effet, quand vous appuyez sur la croix (l’équivalent du puissant ‘NEXT !’  façon MTV), personne ne sera notifié. L’humiliation ne sera pas publique et donc, tout sera pour le mieux dans le meilleur des mondes. Mais dès lors que vous pressez le bouton cœur, la machine infernale s’enclenche, et l’individu ‘liké’ pourra voir votre profil à son tour. Si il vous ‘like’ aussi, vous avez un ‘match’, et votre attraction réciproque vous autorise à discuter tranquillement, sur un chat privé…

tinder

Bienvenue dans la Tinder dimension

Plus distinguée que d’autres réseaux sociaux de rencontres

Offender Locator est une de ces applications qui répertorie les ‘offres sexuelles disponibles’ autour de chez vous, et vous permet de sélectionner vos futures conquêtes en fonction de leur âge, de leur taille et de leur photo. Tinder, vous épargne le mauvais goût des sites de rencontre classiques, en reposant sur un principe plus social. Reliée à votre compte Facebook pour plus d’authenticité, l’application vous permet de savoir si vous partagez des centres d’intérêts (comme votre passion pour Harry Potter ou les vieux vélos Peugeot) et/ou des relations en commun avec l’autre. Et vos photos de profil bien choisies en seront témoins, l’application ne vous décevra pas.

Une ‘sex app’ ?

Tinder utilise ce que les réseaux sociaux savent faire le mieux : la géolocalisation. Dans les faits, elle localise les cibles potentielles gravitant autour de vous (à toute heure du jour ou de la nuit).Certains vous diront que c’est une ‘date app’ (une application pour rencontrer), d’autre évoqueront d’une ‘sex app’ (pour conclure), mais tous vous épargneront une partie de l’enjeu.

En réalité, soyons honnêtes, l’application devient vite un moyen de se faire mousser sans même sortir de chez soi. C’est si satisfaisant, d’être sélectionné par les ‘bonnes personnes’ (les gens qui sont cools, beaux, drôles…). Ne faites pas les innocents. Pourquoi avez-vous pris deux heures à choisir cette photo de profil? En bref, un simple jeu de reflet de miroirs, rien de bien concret, qui n’aboutira à aucune rencontre ni aucune conclusion. Enfin on ne sait jamais, sur un malentendu, ça peut toujours marcher…

jean claude dusse tiner

Et vous? Vous avez testé l’application? Qu’en pensez-vous? Donnez nous votre avis!

Related posts
À la uneActualité

Pourquoi il faut regarder The Seven Deadly Sins, le nouvel animé sur Netflix

À la uneActualité

Sarcelles : un jeune homme de 20 ans tué à coup de machette

À la uneActualitéFootSport

CAN : Le Cameroun réussit son entrée en lice, le Ghana pas aidé par l'arbitrage

À la uneActualitéBasketSport

Au bout d'un match 5 étouffant, l'ASVEL champion de France pour la 19ème fois

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux