À la uneActualitéFranceRégions

Toulouse : inscriptions homophobes et antisémites en centre-ville

Le week-end du 15 et 16 février, plusieurs bâtiments de la ville de Toulouse ont été dégradés par des tags néonazis, homophobes et antisémites. Le centre des diversités, l’Université Toulouse-I et le cimetière de Salonique figurent parmi les lieux touchés par cet acte dont on ignore les auteurs.

L’Espace des diversités et de la laïcité, accueillant des personnes victimes de discriminations quant à leur orientation sexuelle, a ouvert leurs portes samedi et dimanche matin avec leurs murs barrés d’inscriptions de haine. Des tags homophobes, d’une violence importante, ont été constatés sur la façade du bâtiment, ouvert depuis février 2012 et n’ayant jamais connu de problèmes de ce type jusqu’ici. Cet évènement a engendré d’autres dégradations ailleurs dans le centre-ville toulousain, comme à l’Université Toulouse-I (droit, économie, gestion) où l’inscription “Toulouse nationaliste” et des croix gammées sont visibles sur l’entrée principale. Sont dans le même cas le cimetière Salonique (qui possède un carré juif) et le cinéma Utopia, dans le même secteur.

  • UNE ENQUÊTE OUVERTE ET UNE PLAINTE DÉPOSÉE

Le maire de Toulouse, Pierre Cohen, n’a pas manqué de réagir à ces dégradations qui, pour certaines, n’avaient jamais été constatées auparavant, notamment au Centre de diversités. “Ces messages de haine sont un danger pour notre République. Il est de notre responsabilité de ne pas laisser s’installer ce climat délétère aux relents des années noires” a-t-il déclaré dans un communiqué. Suite à des dégradations constatées également sur le local de campagne municipale du Front de Gauche, ce dernier et la Ville de Toulouse ont décidé de porter plainte. Une enquête a été ouverte en parallèle pour tenter d’identifier les auteurs de ces tags haineux. Toutefois, les investigations pourraient être mises en difficulté par la volonté des victimes d’effacer rapidement les traces.

Un rassemblement se tiendra samedi 22 février à 14h30 devant le Centre des diversités, pour protester contre cette série d’actes contre lesquels “rien n’est fait”, a déploré Myriam Martin, deuxième de la liste du Front de Gauche aux élections municipales à Toulouse.

Les tags observés à l’Université Toulouse-I

About author

Informer, décrypter, divertir
    Related posts
    À la uneFranceReportages

    Une nouvelle manifestation « Paris pour la liberté »

    À la uneEmissionsLes Prolongations

    Les Prolongations avec Thomas Dasquet #75

    À la uneSéries Tv

    Game Of Thrones : le classement "évidemment" objectif des 8 saisons

    À la uneActualité

    L’actrice Helen McCrory est décédée à 52 ans

    Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux