À la uneFootPolitique

Tout ce qu’il faut savoir sur la polémique autour des propos du PSG sur les jets privés

Interrogé en conférence de presse sur les déplacements en jet privé de son équipe, Christophe Galtier a créé la polémique en répondant avec ironie réfléchir à effectuer ces déplacements en « char à voile ». Aux côtés de Kylian Mbappé, également présent et hilare, ils ont agacé la classe politique et leur club.

Tout part d’une simple vidéo postée samedi par Marco Verratti après la victoire des siens 3-0 contre le FC Nantes. On y voit notamment Marquinhos et Neymar, détendus et tranquillement installés dans un jet privé aux côtés du reste de l’équipe, direction Paris. Sur Twitter, Alain Krakovitch, directeur de TGV-Intercités réagit. « Je re-re-renouvelle notre proposition d’offre TGV adaptée à vos besoins spécifiques, pour nos intérêts communs : sécurité, rapidité, services et éco mobilité ». Finalement, pourquoi se déplacer en jet privé, l’un des moyens de transport les plus polluants, alors que Nantes n’est qu’à deux heures de TGV de Paris ?

Un fou rire et une blague aux sources de la polémique

La question ne méritait manifestement pas d’être posée selon Christophe Galtier et Kylian Mbappé, qui n’ont pas semblé saisir les enjeux écologiques d’une telle problématique au moment de répondre à une question d’un journaliste à ce sujet en conférence de presse avant-hier. Amenés à réagir à la réponse d’Alain Krakovitch et à la possibilité de la prendre en considération, l’attaquant parisien et son entraineur ont d’abord marqué un temps d’arrêt, avant d’exploser de rire pendant plusieurs secondes.

Finalement, après ce moment de flottement Christophe Galtier finit par reprendre ses esprits. « Excusez-moi, je me doutais qu’on allait avoir cette question. Pour être très honnête avec vous, ce matin, on a parlé avec la société qui organise nos déplacements. On est en train de voir si on ne peut pas se déplacer en char à voile. Voilà ». Kylian Mbappé, ne s’étant toujours pas remis de la séquence, a quant à lui été relancé sur ce qu’il pensait des jets privés, ce à quoi il a répondu : « Oh, je pense rien », avant de se lever et quitter la pièce.

Le club et la classe politique irrités

Une séquence qui a fait polémique sur les réseaux sociaux et qui n’a pas vraiment plus au sein de la classe politique, qui n’a pas manqué de rapidement réagir. « Vous nous avez habitués à des réponses plus pertinentes et responsables – on en parle ? », s’est indignée la ministre des Sports Amélie Oudéa-Castera lundi soir. La maire de Paris, Anne Hidalgo, s’est également exprimée sur Twitter. « Non mais ça va pas de répondre des trucs pareils ???? On se réveille les gars ??? ». Sur France Inter, la climatologue Valérie Masson-Delmotte insiste quant à elle sur le rôle d’ambassadeur qu’une star comme Kylian Mbappé devrait jouer sur la question climatique. « Les propos qu’il peut avoir et les gestes qu’il aura, auront une influence largement supérieure à tout ce que les scientifiques peuvent dire ou faire parce qu’il fait rêver, il inspire de nombreuses personnes », a-t-elle déclaré.

Autant de réactions qui ont participé à faire enfler la polémique, ce qui n’a pas manqué d’agacer au sein du club parisien. En réaction à cette blague de mauvais gout de leur entraineur, le PSG a tenu à réagir. « C’est un sujet que nous prenons très au sérieux ? Nous avons environ 25 matchs à l’extérieur par saison », a-t-il précisé, avant d’ajouter devoir se confronter à des « barrières logistiques et sécuritaires », obligeant le club à étudier « à chaque déplacement la meilleure opportunité de déplacement ».

« On est conscient des enjeux qu’il y a sur le plan climatique »

Interrogé sur cette polémique après la victoire de son équipe face à la Juventus Turin mardi soir, Christophe Galtier a admis regretter sa « blague de mauvais gout », affirmant que son club et ses joueurs se sentent en réalité très concernés par les questions environnementales. « J’ai des joueurs qui font très attention au climat, j’ai des joueurs sérieux, on a un club qui fait attention. On a fait 2h45 de bus pour aller à Lille, au retour 2h45 de bus, on est conscient des enjeux qu’il y a sur le plan climatique », a-t-il conclu après la bonne entrée en matière des parisiens en Ligue des Champions ce mardi.

A lire aussi : Est-ce que Paul Pogba va pouvoir participer au Mondial ?

About author

Journaliste
Related posts
À la uneCulture

Qui était François Corteggiani, l'un des dessinateurs de Pif le chien ?

À la uneSéries Tv

En thérapie : est-ce qu’il y aura une saison 3 pour la série d’Arte ? 

À la uneInternationalPolitique

Qui est Giorgia Meloni, la favorite des élections en Italie ?

À la uneBasketSport

C'est quoi cette affaire autour de Robert Sarver, le propriétaire des Phoenix Suns ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux