À la uneActualitéInternational

Transgenres : le soutien d’Obama dans la “bataille des toilettes”

Eddie Vedder, du groupe de rock américain Pearl Jam, a activement contesté les discriminations en Caroline du Nord envers les personnes transgenres dans les milieux scolaires.

L’administration Obama a apporté vendredi 13 mai son soutien fédéral aux personnes transgenres dans la “bataille des toilettes”, débat qui agite les Etats-Unis. Elle a publié des directives censées garantir un accueil non discriminatoire des transgenres en milieu scolaire.

Une personne transgenre doit-elle utiliser les toilettes publiques réservées à son sexe de naissance ou à son sexe auquel elle s’identifie ? C’est le débat qui agite les Etats-Unis en ce moment et que les médias américains ont nommé “bataille des toilettes”.

L’administration du président Barack Obama s’est positionné sur la question. Vendredi 13 mai, la Maison Blanche a publié des directives censées garantir un accueil non discriminatoire aux personnes transgenres en milieu scolaire.

Selon les recommandations énoncées conjointement par le ministère de la Justice et celui de l’Education, l’accès aux toilettes et aux vestiaires publics doit se faire selon le sexe auquel un élève s’identifie, et non selon son sexe de naissance.

L'administration Obama, président des Etats-Unis, a apporté son soutien aux personnes transgenres dans la polémique de la "bataille des toilettes"

L’administration Obama, président des Etats-Unis, a apporté son soutien aux personnes transgenres dans la polémique de la “bataille des toilettes”.

Aucun élève ne devrait se sentir indésirable dans une école ou un campus universitaire

Les directives de la Maison Blanche concernent l’enseignement public, des écoles aux universités. Elles n’ont pas un statut de loi mais elles mettent en garde les autorités locales qui ne s’y conformeraient pas. Elles risquent de se voir confisquer leurs subventions fédérales. “Aucun élève ne devrait se sentir indésirable dans une école ou un campus universitaire”, a justifié le ministre de l’Education John King.

Cette “bataille des toilettes” avait été provoquée le 23 mars dernier par une loi de Caroline du Nord jugée discriminatoire par de multiples personnalités issues de la société civile ou du parti démocrate. Cette loi impose aux personnes transgenres d’utiliser les toilettes correspondant à leur sexe à la naissance.

L’administration Obama cherche donc à éviter que d’autres Etats emboîtent le pas à la Caroline du Nord, comme par exemple le Mississipi en avril, alors que l’Etat conservateur du Texas songe à adopter des législations similaires.

Nous ne cèderons pas au chantage du président des Etats-Unis

Mais des élus conservateurs ont dénoncé un “chantage” et un abus de pouvoir de la Maison Blanche, autorisant les garçons et les filles à se doucher ensemble. Dan Patrick, le gouverneur adjoint du Texas, a ainsi déclaré : “En somme Barack Obama, si les écoles ne se résignent pas à forcer les filles à se doucher avec les garçons et à forcer les fillettes de 8 ans à subir l’irruption de garçons dans leurs salles de bain, alors vous prendrez l’argent des plus pauvres parmi les pauvres”, a interpellé Dan Patrick. “Eh bien nous ne cèderons pas au chantage du président des Etats-Unis. Nous ne vendrons pas nos enfants au gouvernement fédéral”.

La “bataille des toilettes” a déjà pris un virage judiciaire, avec des actions opposées lancées par le ministère de la Justice et le gouverneur de Caroline du Nord. Selon Loretta Lynch, la ministre de la Justice, la loi adoptée le 23 mars par la Caroline du Nord va à l’encontre des principes d’équité et d’intégration censés être garantis aux citoyens américains.

La polémique dépasse largement les frontières de la Caroline du Nord, avec des protestations nationales, voire internationales car impliquant des firmes étrangères comme Deutsche Bank. Les artistes ont été des membres très actifs de cette contestation, parmi lesquels Bruce Springsteen, Pearl Jam, Bryan Adams et Ringo Starr.

Eddie Vebber, du groupe de rock américain Pearl Jam, a contesté la loi discrimatoire en vers les personnes transgenres en Caroline du Nord.

Eddie Vebber, du groupe de rock américain Pearl Jam, a contesté la loi discrimatoire en vers les personnes transgenres en Caroline du Nord. Source : centrepresseaveyron.fr

*Image en une : lapresse.ca

Related posts
À la uneCultureSociétéSortiesSpectacles

Le retour de « 12 hommes en colère » au Théâtre Hébertot : le public vote favorablement

À la uneBrèvesSéries Tv

Astrid et Raphaëlle : France 2 lance le tournage de la saison 1

À la uneActualitéBrèvesNumérique

Objets connectés : Près de 105 millions d’attaques en 2019

À la uneFrancePolitique

Les Verts : enfin un exploit aux municipales ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux