À la uneActualitéCôte d’Azur

Marseille : la mobilité une priorité ?

gif de divers moyen de trasport

Depuis quelques années, la mairie de Marseille a décidé de développer son offre de mobilité. Les transports en commun classique y sont bien sûr présents avec la RTM. La ville dispose donc de deux lignes de Métro fonctionnant de 05h00 à 01h00 ainsi que de trois lignes de Tramway et 93 lignes de bus fonctionnant de 05h00 à 00h30. À cela s’ajoute comme dans toute grande métropole française un réseau d’environ 1000 vélo en libre-service. Ces vélos sont repartis sur 130 stations 7 jours sur 7 et 24h sur 24. Néanmoins, le métro ne dessert pas toute la ville et le vélo n’est pas très pratique dans une ville possédant des rues très pentus. C’est donc pour cela que la cité phocéenne a décidé de diversifier son offre de transport. Les trottinettes Lime-S et l’autopartage de Citiz et Totem font partis de cette politique de diversification.

L’autopartage classique et électrique : Citiz et Totem Mobi

Citiz et l’autopartage classique

3 voiture Citiz garé et 1 en train de se garer

source : https://provence.citiz.coop/

Le principe de Citiz est simple, il suffit de s’inscrire sur l’application, de réserver une voiture et puis de l’utiliser. Pour cela il suffit de se rendre à l’une des stations Citiz Provence et d’accéder la voiture réservée précédemment. De plus, les utilisateurs paieront en fonction du temps pendant lequel la voiture a été utilisé et du nombre de kilomètres parcourue. Ensuite, plus rien n’est à payer, le carburant, l’entretien, l’assurance et l’assistance tout est pris en compte. Il existe 5 types de voitures disponible dans toute la ville 24h/24 et 7j/7. Selon la ville de Marseille, ce service de transport aurait déjà séduit 2000 adhérents.

Totem Mobi : l’autopartage électrique en libre-service

Voitures Totem avec le vieux port en fond

Source : totem-mobi.fr

Contrairement à Citiz, Totem Mobi propose un service de voiture électrique pouvant être récupéré et déposé partout en ville. Tout comme Citiz il suffit d’accéder à l’application et d’accéder grâce à celle-ci à une voiture. Cependant le prix varie en fonction du quart d’heure de location mais aussi du moyen de paiement. Vous pouvez alors soit acheter des packs Token qui est une sorte de monnaie virtuel propre au service ou de payer simplement la course ce qui vous reviendra plus cher. En plus de cela, une réduction est proposée si la voiture est ramenée jusqu’à une borne de recharge. Faire le choix de Totem est donc faire le choix des transports en toutes libertés.

Les trottinettes électriques Lime-S

Un déploiement réussi

Présente depuis 1 mois dans la ville, les trottinettes Lime-S ont fait une arrivée remarquée dans la ville. En effet, du jour au lendemain c’est 200 trottinettes qui se sont retrouvé dans la cité. La firme continue d’en rajouter régulièrement du fait du succès grandissant qu’elle subit. Elles sont presque 500 en circulation aujourd’hui et Lime ne souhaite pas s’arrêter là.

Comment les utiliser ?

Le principe est le même que pour les voitures Totem, prendre une trottinette où l’on souhaite et la déposer n’importe où. Il suffit de trouver une trottinette avec l’application, la scanner et se rendre sur l’application pour indiquer la fin de la course pour par la suite prendre en photo le lieu où elle a été laissée. Pour les utiliser ce transport il suffit donc d’avoir plus de 18 ans, de rouler sur une piste cyclable, d’utiliser un casque et bien sûr de payer sa course. En ce qui concerne le paiement, il s’effectue directement sur l’application en enregistrant sa carte pour un débit automatique ou pour un rechargement du compte. Pour une course, il faudra compter sur 1€ de déblocage et 15 centimes la minute.

Un service sécurisé jour et nuit

Lime explique qu’une équipe surveille constamment les appareils qui sont équipé de capteurs GPS. Ils ont de plus affirmé que les trottinettes n’ont en général pas subit de gros dégâts ou de vols depuis leurs déploiements. La nuit, des employées s’occupent de récupérer, recharger et redéployer les trottinettes au matin pour assurer une charge complète pour la journée. De plus, durant les manifestations, la firme et les services publics interdisent pour des raisons à la fois de sécurité et d’endommagement le stationnement dans la zone où la dites manifestation à lieu.

 

A LIRE AUSSI : Doit-on opter pour la gratuité des transports en commun ?

 

About author

Étudiant en Économie et Gestion à Aix Marseille université
Related posts
À la uneSport

[INTERVIEW] Rhea Ripley, la catcheuse australienne qui conquiert WWE

À la uneBuzzInsolite

Elle confond son AirPod avec son médicament et enregistre un audio depuis son estomac

À la uneFrance

Nicolas Hulot : une enquête ouverte pour "viol et agression sexuelle"

À la uneMédias

C'était il y a 30 ans ... la naissance du Journal du hard sur Canal+

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux