À la uneDestinations lointainesOrientationVoyages

Travailler à l’étranger pour progresser en anglais

L’Anglais est la langue la plus parlée au monde. Que ce soit pour sa vie professionnelle ou son plaisir personnel, il peut être judicieux de savoir parler la langue de Shakespeare. Afin de se perfectionner, de plus en plus de personnes décident de se lancer et de partir travailler à l’étranger. Voici quelques conseils pour partir sereinement travailler dans un autre pays.

1 – L’anglais, un prérequis pour de plus en plus d’emplois

Maîtriser l’anglais est aujourd’hui devenu une valeur sûre pour son curriculum vitae. En effet, que l’on recherche un travail dans la restauration, le tourisme, le commerce ou encore la traduction, l’anglais est nécessaire pour communiquer dans le monde des affaires.

Voici quelques avantages à savoir parler anglais :

  • L’anglais est la langue la plus utilisée sur internet : aujourd’hui que ce soit au niveau professionnel ou personnel, nous sommes amenés à nous rendre sur internet. Et si on sait lire l’anglais, on a accès à la majeure partie des informations qui existe sur les réseaux. Certaines enquêtes disent d’ailleurs, que 80% des données sur internet sont en anglais… Rien que ça !
  • L’anglais peut booster une carrière : savoir parler anglais offre plus d’opportunités en France dans les multinationales ainsi qu’à l’étranger. C’est d’ailleurs, devenu le minimum requis dans beaucoup de grands groupes.
  • L’anglais est la langue la plus utilisée dans les entreprises francophones : l’anglais est la deuxième langue la plus parlée. En effet, après le français courant, de nombreux recruteurs exigent que le candidat ait les bases en anglais. Que ce soit une petite ou une grande entreprise, aujourd’hui, le commerce est international. Le candidat n’est donc pas à l’abri de devoir converser avec un client ou un fournisseur parlant anglais.

2 – Pourquoi trouver un job à l’étranger ?

Pour devenir bilingue, il est très fortement conseillé de partir à l’aventure dans un autre pays que le sien. Trouver un job ou un stage à l’étranger est une incroyable opportunité pour découvrir de nouvelles cultures, développer son réseau professionnel mais également découvrir une autre manière de travailler.

Cela permet aussi de développer son autonomie et sa capacité à s’adapter. En effet, qui dit aller dans un nouveau pays, dit devoir s’adapter à un nouvel environnement, à compter que sur soi-même dans un premier temps… Toutes les personnes parties à l’étranger quelques mois ou années sont unanimes : partir, ça fait grandir !

Mais bien sûr, pour vivre au mieux son aventure, il est nécessaire de se préparer en amont. Pour cela, nous conseillons fortement de prendre des cours de langue de façon intensive. En effet, il n’est jamais facile d’arriver dans un pays, surtout si on ne connaît pas les bases de la langue. Plus besoin d’un cours avec un professeur particulier, aujourd’hui, on peut apprendre n’importe quelle langue et surtout n’importe où, grâce à des applications comme Babbel notamment qui propose sur sa plateforme des cours d’anglais intensif parfaits pour un futur travail à l’étranger. Ces applications proposent des cours adaptés à ses besoins afin d’avancer à son rythme.

3 – Où travailler ?

Lorsque l’on a décidé de se lancer, il est nécessaire de bien choisir le pays où l’on souhaite travailler. Il ne faut pas se mentir, plus on a le choix, plus c’est difficile. Alors voici une liste (non exhaustive) de pays où un français peut travailler.

  • Le Canada : le Canada est devenu un pays très attractif pour les français. A tel point que les candidats sont choisis via un tirage au sort. C’est l’un des pays où il est le plus facile pour un français de s’intégrer. En effet, la culture n’est pas si différente. Le Canada recrute et ce, dans de nombreux domaines tels que la communication, l’ingénierie, l’éducation ou encore la santé.
  • Malte : cette île attire beaucoup d’expatriés. Les secteurs du tourisme et des jeux en ligne se développent fortement et les entreprises de ces secteurs engagent des étrangers. Mais attention, les salaires sont parfois inférieurs à ceux de la France.
  • Le Royaume-Uni : ce pays représente de nombreuses opportunités pour les français. Il fait fi des diplômes des Grandes Ecoles. Il laisse également la chance aux personnes ne parlant pas très bien anglais, en leur offrant la possibilité de travailler dans la vente ou la restauration afin de progresser.
  • L’Australie : c’est l’un des pays où il y a le plus d’expatriés. Cela s’explique par le fait qu’il n’y a pas de quota d’entrée, contrairement au Canada. Il est possible de trouver des jobs très facilement dans l’hôtellerie, la restauration, le BTP ou encore dans les fermes. Le salaire minimum est plus élevé qu’en France.

Quelle que soit la destination, une chose est sûre, c’est qu’il n’existe pas meilleur moyen pour apprendre une langue. En s’immergeant dans un pays, son accent et son vocabulaire deviennent irréprochable !

Related posts
À la uneActualitéÉtudiantFranceSociété

Grève nationale : Moments de tension à Bordeaux

À la uneActualitéBrèves

Manifestations du 5 décembre : mi-journée en quelques chiffres

À la uneActualitéBrèvesFrance

Blocus des lycées: Paris totalement immobilisé

À la uneActualitéBrèvesFrancePolitiqueReportages

Grève SNCF/RATP: récit de cette matinée du 5 décembre

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux