À la uneActualitéArt / ExpoCulturePop & Geek

Travis Durden: la pop culture s’empare de l’Art Classique

La galerie Sakura, en plein cœur du marais ouvre ses portes pour présenter la première rétrospective consacrée au Banksy français. Alliant icônes de pop culture à plusieurs styles d’art à travers les époques, Durden réinvente les genres sans les dénaturer.

Intitulée “My Idols”, l’exposition de Durden propose 110 œuvres dont de nombreuses exclusivités disponibles jusqu’au 8 décembre. Après de nombreuses expositions autour du monde, l’artiste parisien revient dans la ville lumière afin exposer ses différentes collections. La galerie est en 2 parties, le premier étage se concentre sur l’art de Durden, le second lui, présente des œuvres d’artistes différents intégrants la pop culture à d’autres univers.

L’étage Durden propose 10 séries inédites : ‘Batman Decay’, ‘Divinities’, ‘Idols’, ‘Tattooed heroes’ et bien d’autres. Parmi ses inspirations populaires, on note une fascination pour Star Wars et les comics. Son goût prononcé pour la pop culture se ressent même dans son pseudonyme: Durden (référence directe à Fight Club). Des montages photos, des créations virtuelles, des vraies photos et des créations 3D, Durden touche à tout.

Pour ces images, on a, à gauche, une photo d’un mannequin main rejoignant l’incrustation de la main d’Iron Man. Pour le tableau de droite, on observe une vraie photo, les objets ont étés disposés de cette façon pour ensuite être entièrement peints. En photographiant les icônes de cette façon, Travis s’interroge sur la manière dont nous déterminons ce qui sera élevé à la culture populaire ou élevé au culte divin. En prenant part à la construction de ces personnages en mythes, Travis peut les déconstruire comme les rendre omnipotents. On le voit dans cette exposition avec l’écart entre un Batman seul dans une ville en ruine et un Dark Vador représenté comme une divinité grecque.

La galerie

Le grand retour de l’artiste, 4 ans d’absence permettent l’élaboration ses nouvelles séries. La galerie et l’artiste ont travaillés ensemble dans la construction de l’exposition et vendent en édition limités les œuvres sous différents formats/tailles. Ils proposent également un livre de photographie (10euros) ainsi que certains accessoires. L’exposition est disponible jusqu’au 8 décembre à la Galerie Sakura (21 Rue du Bourg Tibourg) dans le quatrième arrondissement.

À lire également :

Quel est le Pokémon favori des français ?

Trippie Red : nouvelle mixtape, nouvelle date de concert pour Paris

Black and white : une mini série en tournage au Sénégal (France 3)


About author

Pasinato Pablo Journaliste Culturel VL Média
Related posts
À la uneActualitéBrèves

Mai 2020 : Une ferme en hauteur en plein Paris ?

À la uneActualitéFrance

Grève: Nombreuses perturbations sur Paris

À la uneBrèvesSéries Tv

Golden Globes 2020 : les nominations de la 77ème édition

À la uneActualitéBrèvesCultureMusiquePop & Geek

YouTube 2019 : Quelles sont les vidéos les plus vues ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux
Worth reading...
Quel est le Pokémon favori des français ?