À la uneActualitéCôte d’AzurFranceRégions

La Trinité : questions autour de la République

république

Le jeudi 24 mars avait lieu une conférence-débat intitulé “La République : qu’est-ce que c’est ?” organisé par le MRC (Mouvement républicain et citoyen). L’occasion de réfléchir autour de cette notion fondamentale, souvent remise sur table avec l’actualité dramatique récurrente.

Une salle comble d’une centaine de Trinitaires, niçois et habitants de la métropole Nice Côte d’Azur, s’était donné rendez-vous au “Pavillon bleu”, bar-restaurant de la Trinité, commune tout proche de Nice, à 18h30. Ladislas Polski, secrétaire national du MRC, annonce la couleur : “Il est aujourd’hui nécessaire de parler de ce sujet fondamental qu’est la République, il est plus que jamais moderne“. L’homme laisse très vite la parole à Bastien Faudot, aussi membre du MRC et candidat à l’élection présidentielle de 2017. En attendant de peut-être atteindre les fameuses 500 signatures, le politique a posé ses valises à Nice, “entre Paris et Belfort“, témoin d’une forte mobilité.

Commence un exposé extrêmement complet autour du thème de la République, “mot-valise dont il est de plus en plus difficile de comprendre le sens“. Très vite, Bastien Faudot évoque le concept de laïcité, véritablement chevillé à celui de République, et qui depuis 1905 et la séparation de l’Église et de l’État, apparaît comme essentiel. Mais encore plus vite, c’est cette fameuse devise “Liberté, égalité, fraternité” qui est au cœur de l’exposé. Cette formule bicentenaire est-elle toujours exemplaire de la République ? Ce n’est en tout cas pas “une morale de curé” d’après Bastien Faudot. La liberté restant “la base de la République” inébranlable, l’égalité et la fraternité poseraient davantage de problèmes. Doit-on plutôt parler d’égalitarisme, voire d’égalité sociale ?

L’école, “un lieu de résistance

En revenant sur la laïcité, qui clôt l’exposé, Bastien Faudot invoque “l’hystérie du débat culturel et religieux“. Il est “nécessaire d’en sortir pour éviter le communautarisme” explique le candidat. Des notions reliées à l’éducation : “l’apprentissage de la République doit se faire à tous les niveaux“, autrefois profondément apprise mais qui ne semble pas se renouveler selon lui. Il voit l’école comme un “lieu de résistance” où la République se forge. Sur ce se termine l’exposé de Bastien Faudot, qui, suivi d’une salve d’applaudissements, s’ensuit d’une phase de questions. Laïcité, Union européenne, migrants, éducation : autant de domaines auxquels le politique tente de répondre exhaustivement.

Vers 20h45, la rencontre prend fin. Les membres du MRC présents et les anonymes échangent de manière plus privée, une vente de livres est organisée à l’entrée. Cette rencontre est la première d’une série baptisée “Rencontres de la Trinité”. Ni le prochain thème ni la date ne sont pour l’instant fixés, mais nul doute que ce sera un thème tout aussi vaste et riche que la République.

république

Bastien Faudot a animé avec verve et conviction cette première “rencontre de la Trinité”

Crédit photo : Corine Durrieu

Related posts
À la uneInsolite

Un homme passe 5 ans de trop en prison

FranceRégions

Le Caprice des Thés, l'esprit brasserie en bord de mer

À la uneSéries Tv

Canal+ officialise la saison 2 de La Guerre des mondes

À la uneBrèvesMédias

La France a un incroyable talent : Karine le Marchant devrait remplacer David Ginola

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux