L’image choc de la musulmane qui passe devant les victimes de Westminster, sans apparemment être interpellée par quoi que ce soit, était en fait encore un coup de la « ferme à troll russe. »

Presque 3 000 faux comptes Twitter ont déjà été recensés par l’US House Intelligence Committee (commission qui surveille les activités des agences de renseignement américaines) et le compte en question en ferait partie.

« Une femme musulmane ne fait pas attention à l’attaque terroriste, marche tranquillement à côté d’un homme qui agonise tout en étant sur son téléphone »

« La femme était traumatisée »

C’est Jamie Lorriman qui a pris cette photo en mars dernier. Il affirme à The Independent que « la femme était clairement traumatisée et manifestement bouleversée. » Il a aussi rajouté qu’il était outré face au malentendu qui avait été créé autour de la photo sortie de son contexte.

Qui était derrière ce compte Twitter ?

Le compte « Texas Lone Star ». Cet identifiant avait accumulé près de 16 000 followers et l’on pouvait lire dans sa biographie : « TEXAN fier et patriote AMÉRICAIN ». Selon The Independent, la « personne » derrière ce compte avait répandu des messages le jour de l’élection présidentielle américaine, quelques mois plus tôt, visant à soutenir Donald Trump. C’était apparemment aussi l’un des comptes qui publiait des tweets pro-Brexit le jour du referendum.

À lire aussi : Jenna Abrams, le faux compte Twitter qui aurait fait élire Trump

Le stratagème russe

Les faux comptes ont été créés par l’Internet Research Agency. C’est une organisation russe qui diffuse de la propagande sur Internet. Le but de cette « troll farm » basée à Saint-Pétersbourg, était d’influencer les politiques britannique et américaine.