À la uneEnvironnementSanté

Trop de substances « indésirables » dans nos cosmétiques

Nos cosmétiques contiennent toujours trop de substances "indésirables"selon 60 millions de consommateurs

Le journal « 60 millions de consommateurs » a révélé que nos cosmétiques contiennent toujours trop de substances « indésirables »

Toujours trop de substances « indésirables » sont présentes dans nos cosmétiques. C’est ce que dénonce le journal « 60 millions de consommateurs » aujourd’hui. Sur les 160 produits passés au crible par la revue, « moins d’un tiers des produits » ne présentent pas de substance problématique.

Les marques « ont encore des efforts à faire pour substituer des composés indésirables, irritants ou allergisants par d’autres, plus sains », indique la revue. Les 160 produits ont ainsi été répartis en 14 catégories, allant du gel douche au dentifrice, en passant par la crème hydratante et le fond de teint.

Cinquante produits à privilégier

Tous les ingrédients présents dans la liste des cosmétiques ont été passés au crible. Résultat : cinquante produits ont été jugés sûrs et sont donc à « privilégier ». Ces derniers ne contiennent pas ou peu d’ingrédients problématiques pour la santé. Mais la revue estime que « Moins d’un tiers de produits » sans substance problématique, « c’est toutefois trop peu !« .

La majorité des articles sont classés dans la catégorie « orange », soit intermédiaire. Cette catégorie contient des produits que les consommateurs peuvent utiliser « faute de mieux« . Parmi eux, on retrouve donc les produits qui contiennent « cinq allergènes ou plus« . Souvent apportés par les parfums, les huiles essentielles ou certains conservateurs.

Les fonds de teint à bannir

Les gels et crèmes de douche sont majoritairement classés dans les catégories orange et rouge. La revue explique, « ils contiennent beaucoup trop d’allergènes et de tensioactifs irritants et polluants« . Pourtant, des solutions existent pour les remplacer  » comme le coco-glucoside, un dérivé de sucres végétaux doux pour la peau et la planète » indique la revue.

Dans la dernière catégorie rouge, « à proscrire », trente produits y figurent, car ils contiennent des substances problématiques. Parmi ces produits se trouvent les fonds de teint. « Ce sont les fonds de teint qui remportent la palme des produits problématiques : sept sur 12 sont rouges ! » indique la revue. On retrouve notamment dans les hydratants et les baumes à lèvres des « substances suspectées de perturber le système hormonal » (BHT, filtre UV ethylhexyl méthoxycinnamate, etc).

About author

Journaliste
Related posts
À la uneSéries Tv

C’est quoi “Synchro”, la nouveauté de la plateforme TF1+ ?

À la uneFrancePop & Geek

Qui est le premier youtubeur de France ?

À la uneFaits Divers

“Blessures involontaires” : que risque Pierre Palmade ?

À la uneSéries Tv

Plus belle la vie : "l'inconnu de la cave" est-il François Marci ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux