À la uneActualitéInternational

Trump : offensé par la polémique, il met en cause les médias

Ayant créé la polémique la semaine dernière en suggérant l’absorption de désinfectant ou des UV contre le Covid-19, Donald Trump attaque les médias et se montre piqué au vif.

Le jeudi 23 avril, le président américain évoquait pendant son briefing quotidien en direct, en guise de traitement contre le coronavirus, d’essayer une injection de désinfectant dans le corps ou une réception d’UV. Ses pensées spontanées ont naturellement créé la polémique. Les médecins ont appelé à ne surtout pas essayer ce que proposait Donald Trump.

A lire aussi : Coronavirus : Donald Trump suggère d’injecter du désinfectant dans les poumons

La Maison Blanche réagit face aux déchainement des médias, affirmant que les paroles de ce dernier ont été sorties de leur contexte. La réponse du Président se trouve néanmoins différente et surprenante : il dit avoir fait preuve de sarcasme, bien que cela n’aie pas été perçu ainsi par tout le monde. Samedi, sur Twitter, il accuse les journalistes d’« hostilité » et de « malhonnêteté », remettant en cause l’utilité des conférences de presse, une perte de temps selon lui.

Sa contrariété se trouve fortement divulguée par l’aversion pour les médias qu’il exprime ouvertement. Le lundi suivant, au matin, il proteste en déclarant renoncer à son briefing quotidien et publie sur Twitter : LES FAKES NEWS, l’ENNEMI DU PEUPLE !

Puis, il revient finalement sur sa décision. Le briefing du lundi a donc bien eu lieu. Donald Trump évite soigneusement les questions des journalistes. Ce jour-là, alors que les appels vers les centres antipoison augmentent, notamment dans le Maryland, Donald Trump dit ne pas voir le rapport entre ce fait et ses paroles du 23 avril et refuse de voir une responsabilité de sa part liée aux accidents.

La réaction de la Maison Blanche et l’indécision de Donald Trump concernant le point quotidien de lundi montrent une communication peu uniforme et confuse à la gouvernance américaine.

Related posts
À la uneSport

[INTERVIEW] Bobby Lashley, le futur champion WWE?

ActualitéÉtudiantMédiasPolitique

Communication 2.0 : quand la politique s'en mêle

À la uneActualitéEconomieEnvironnementFranceMédiasPolitiqueSantéSociété

Convention citoyenne pour le climat : dernière séance pour clôturer l'aventure

À la uneFootSport

Ligue 1 : Jorge Sampaoli, le loco 2.0 de l'OM

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux