Un Boeing 737 de la compagnie Air Nuigini a raté son atterrissage sur la piste d’une petite île du Pacifique. L’avion a touché le sol avant de finir dans un lagon. Les passagers et l’équipage ont été sauvés par des habitants de l’île.

Le Boeing assurait la liaison entre Port-Moresby, la capitale de Papouasie-Nouvelle-Guinée et Pohmpei, la capitale de Micronésie, avec escale sur l’île de Weno. C’est pendant qu’il atteignait l’escale, vendredi 28 septembre, en matinée, que l’avion a eu l’accident. Il aurait approché du sol à très basse altitude. Comme pour beaucoup de ces petites îles du Pacifique, la piste d’atterrissage est très courte, 1 831 mètres. De plus, elle est entourée d’eau sur trois côtés. L’avion a touché le sol mais n’a pas réussi à s’arrêter avant de tomber dans le lagon Chuck.

A bord, les trente-six passagers et onze membres d’équipage voient leur Boeing s’enfoncer dans l’eau. Mais, très vite, ils voient les habitants de l’île rejoindre l’appareil à bord de petites embarcations. Chaque occupant à une place sur l’un des frêles esquifs venu à la rescousse. Il n’y a pas de victimes.

Il n’y a pas eu de victimes. La compagnie papouasienne Air Nuigini n’a pas encore communiqué de causes sur l’incident. Elle note cependant la très mauvaise météo et assure qu’elle « fournit tous les efforts pour assurer la sécurité et les besoins immédiats de [leurs] passagers et membres d’équipage. »

De leur côté les autorités papouasiennes ont annoncé l’envoi d’enquêteurs sur les lieux dans les jours à venir.

À​ ​lire​ ​aussi: Corse : La varicelle les oblige à quitter un avion Easyjet en pleine nuit