À la uneActualitéInternationalMode-femme

Un butin à “vocation collective” dans les toilettes de Genève

L’an dernier, différentes canalisations Suisses se sont retrouvés bouchées. Jusque-là rien d’extraordinaire, mais les propriétaires des toilettes ont vite constaté que c’était par des liasses de billets de 500€

L’histoire commence le 11 mai 2017. Les toilettes de la banque UBS de Genève sont obstruées. Plusieurs employés se rendent comptent que les canalisations sont bouchées par des billets de 500 euros. Ils parviennent à récupérer environ 40 000 euros de coupures et alertent immédiatement les autorités.

Quelques jours plus tard, un salon de thé, situé dans le même immeuble que la banque, se retrouve avec ces sanitaires également bouchée. Toujours par des liasses de billets de 500 euros. Le salon de thé récupère environ 8 500 euros et les remet aux autorités. Quelques heures après, c’est près de 26 000 euros qui sont retrouvés dans les canalisations d’un café avoisinant la banque UBS.

Un mois plus tard, les salariés d’une pizzeria trouvent les mêmes billets dans les canalisations des toilettes. Ils parviennent à rassembler pour 60 000 euros. Près de deux mois plus tard, le gérant du café trouve, une nouvelle fois, un  butin dans ses toilettes qui s’élèvent à 25 000 euros.

L’enquête

Donc après une enquête de plusieurs mois, les autorités suisses ont découvert les responsables. Un peu avant le 11 mai, cinq clients espagnols n’ont cessé de faire des allers-retours entre la salle des coffres et les toilettes. L’un d’eux, entendu par les autorités, a expliqué que cet argent appartenait à la famille de son épouse. Ayant reçu des menaces de malfaiteurs dans leur pays, ils avaient préféré mettre leur fortune à l’abri, dans un coffre suisse. La Tribune de Genève pencherait plutôt pour une réaction disproportionnée. En effet, la Suisse venait d’adopter une loi sur l’échange automatique des informations bancaires.

Quoi qu’il en soit. Le coupable a immédiatement remboursé les frais de plomberie des divers commerces touchés. Ces derniers avaient tous porté plainte pour les dommages occasionnés. Lui et ses complices ont été blanchi et n’ont pas réclamé les billets.

Au vu du Code Civil. La justice a décidé que les commerces qui avaient accumulé un pactole, pouvait le conserver.

Cette histoire ne pourra, malheureusement, plus se reproduire. D’ici à la fin de l’année, la Banque Centrale Européenne va stopper la création et la production de cette coupure pour notamment lutter contre la fraude et le blanchiment.

Consulter également ; Elections européennes: Marine Le Pen affaiblie par une liste jaune

Continuez votre lecture
À la uneLa Loi des SériesSéries Tv

Game of Thrones : le décryptage du final de la série | La loi des séries #287

À la uneBasketSport

NBA : Les Warriors balayent les Blazers

À la uneFootSport

Une liste pleine de surprises pour Didier Deschamps

À la uneActualitéInternationalsociétéSociété

Willem Einthoven, le père de l’électrocardiogramme

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux