À la uneActualitéFranceSportSports d'hiver

Un Grange phénoménal !

Après quatre longues années d’absence, le skieur de Valloire s’est offert un podium de choix ! Et sur la première marche du podium de surcroît !

Il l’attendait depuis longtemps, c’est fait. Cette victoire sur le slalom de Vail beaver creek est aussi belle que surprenante. Qui aurait pu imaginer que Grange remporterait cette épreuve de coupe du monde ?! Personne ! Même pas l’intéressé !

Personne n’a jamais douté des capacités de ce champion mais depuis ses nombreuses blessures pendant 3 ans, il avait disparu des places de choix aussi bien en coupe du monde qu’en championnat du monde. Médaillé de bronze aux mondiaux de 2007 et vainqueur du globe de cristal du slalom en 2009 malgré un championnat du monde à Val d’Isère manqué cette même année, Grange est devenu le premier français à avoir remporté deux titres mondiaux en slalom en 2011 et 2015.

Jean-Baptiste Grange, sur la plus haute marche du podium hier à Beaver-Creek après sa victoire dans le slalom des championnats du monde.

Jean-Baptiste Grange, sur la plus haute marche du podium hier à Beaver-Creek après sa victoire dans le slalom des championnats du monde.

Exploit historique et inespéré.

Alors que l’équipe de France n’avait pas eu de champion du monde de ski depuis 1982 et la victoire de Michel Vion lors du combiné à Schladming, JB s’est imposé en slalom à Garmisch-Partenkichen, 29 ans plus tard.

Lors des mondiaux de Vail Beaver-Creek qui se sont terminés hier, Jean-Baptiste Grange ne croyait pas à un tel exploit. Après son sacre, il a confié à Eurosport, “je suis dans un rêve et je me demande quand je vais me réveiller“. Alors qu’il n’avait réalisé que le 5ème temps de la première manche dominée par l’immense Marcel Hirscher, autrichien déjà vainqueur du combiné, il a été le plus rapide en deuxième manche devant les allemands Fritz Dopfer (0″35) et Felix Neureuther(0″55), profitant, aussi d’une erreur d’Hirscher parti à la faute.

Une victoire qui compense un bilan peu réjouissant.

Cet exploit permet au clan tricolore de finir en beauté des mondiaux durant lesquels seuls Adrien Théaux et Alexis Pinturault ont ramené des médailles. En effet, dès les débuts des championnats du monde, le skieur de Val Thorens a remporté le bronze en super-G, même médaille pour le skieur de Courchevel en géant derrière Marcel Hirscher et un Ted Ligety stratosphérique.

Enfin, si Victor Muffat-Jeandet, 7ème en géant ou Guillermo Fayed, 5ème en descente, représentent un véritable motif d’espoir pour l’avenir du ski français, les femmes de l’équipe de France n’ont pas brillé avec comme meilleure performance, la 9ème place de Nastasia Noens en slalom.

Pour revivre la seconde manche de notre Jean-Baptiste Grange national :

Nastasia Noens, auteure de la meilleure performance française lors des mondiaux de Beaver-Creek avec une 9ème place en slalom.

Nastasia Noens, auteure de la meilleure performance française lors des mondiaux de Beaver-Creek avec une 9ème place en slalom.

 

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneCultureSpectacles

« La situation ne me pousse pas à arrêter le théâtre, bien au contraire », entretien avec Daniel Pierson

À la uneBrèvesPop & GeekSéries Tv

Assassin's Creed : des séries en développement pour Netflix

À la uneInternational

5 éléments pour comprendre... le fonctionnement de la Cour Suprême des Etats-Unis

À la uneSéries Tv

La Flamme : mais d'où vient la "Jean Guile" ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux