À la uneActualitéFrancePolitique

Un maire socialiste refuse la légion d’honneur !

Son nom est sur la célèbre liste des promus à la Légion d’Honneur. Et Pourtant, Jo Spiegel, maire de Kingersheim ne veut plus y apparaître. Il répond aux questions de Radio VL !

Jo Spiegel a été fait chevalier de la Légion d’honneur sur proposition du ministre délégué en charge de la décentralisation lors de la promotion du 1er janvier. Samedi soir, alors qu’il venait d’annoncer sa candidature à la mairie de Kingersheim sur son compte Facebook, ce membre du Parti socialiste explique dans une lettre ouverte son choix de ne pas recevoir la légion d’honneur : “Il me semble que notre société a besoin, plus que jamais, de (re)trouver une culture de plain-pied et le sens de l’Egalité.”

Sur le réseau social, les commentaires affluent, pour la plupart admiratifs. “Ma décision est aussi inspirée par la conviction qu’aucune médaille ne peut rendre compte de ce qui est essentiel dans l’humanisation de notre société” ajoute le conseiller général du Haut-Rhin. Pour les promotions à la Légion d’honneur, des dossiers sont présentés aux ministres qui choisissent ensuite les personnes qu’ils souhaitent nommer.

Il répond !

Sur Europe 1, le maire s’est fait vivement critiqué par Pierre Bénichou qui estime que pour refuser la légion d’honneur il faut être «  quelqu’un » . Joint en exclusivité par Radio VL, Spiegel s’explique et avoue à demi mot qu’il faut avoir une part  « d’immodestie » pour refuser la légion d’honneur. Néanmoins il s’énerve et évite de répondre lorsque l’on fait le rapprochement entre sa décision « choc » et sa récente annonce de se présenter à la mairie de sa ville.

Alexandre Legrix 

Related posts
À la uneActualitéBrèvesInternational

Anniversaire de la déclaration universelle des droits de l'homme

À la uneActualitéCultureSport

Longines Grand Prix De Paris : tout simplement historique

À la uneActualitéBrèves

Mai 2020 : Une ferme en hauteur en plein Paris ?

À la uneActualitéFrance

Grève: Nombreuses perturbations sur Paris

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux