À la uneActualitéBuzzInsolite

Ancien néo-nazi, il révèle qu’il est gay et juif

Un néo-nazi britannique a renoncé aux 40 ans qu’il a passé en tant que suprémaciste blanc à l’extrême droite, tout en admettant qu’il était gay et d’origine juive.

Kevin Wilshaw, 58 ans, a passé toute sa vie à promouvoir la suprématie blanche. Le britannique a été une personnalité de premier plan de l’extrême droite et du Front National en 1980. Il déversait encore sa haine sur le web et a été arrêté en mars dernier.

Interviewé par Channel 4, Wilshaw a décidé de renoncer publiquement au mouvement d’extrême droite. L’homme marginalisé confiait qu’il souhaitait «être membre d’un groupe de personnes qui avaient un but».

Lire aussi: Le téléphone d’Adolf Hitler a été vendu aux enchères

Kevin Wilshaw a admis qu’il était “contradictoire” pour un homosexuel de faire partie du Front national “homophobe.” “Si vous êtes gay, c’est acceptable dans la société, mais avec ces groupes de gens ce n’est pas acceptable […]. Quand j’étais suspecté d’être gay, j’étais victime d’abus… C’est lorsque c’est dirigé contre vous, que vous réalisez soudainement que ce que vous faites est mal.”

Il a également révélé qu’il avait écrit sur sa haine des juifs dans son formulaire de demande d’adhésion au Front national, bien que sa mère soit juive. Wilshaw confiait se sentir «incroyablement coupable» de son passé. À présent, il souhaite combattre le racisme malgré la crainte des représailles de l’extrême droite pour sa «trahison».

About author

Agée de 23 ans et étudiante en bachelor de journalisme à l'IICP, je suis passionnée de psychologie cognitive, de diététique et de bien-vivre.
Related posts
À la uneEconomie

Crypto pour les nuls : #1 Qu'est-ce qu'une cryptomonnaie?

À la uneActualitéEnvironnement

Pollution : Une nappe d’hydrocarbures de 35 kilomètres au large de la Corse

À la uneActualitéInternational

Prix Pulitzer : Une récompense spéciale pour la jeune femme qui a filmé le meurtre de Georges Floyd

À la uneActualité

“Marche des libertés” : Une manifestation contre l'extrême droite se tient aujourd’hui à Paris

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux