À la uneActualitéFranceSociété

Un taxi s’attaque à un UberPop alors que c’est un… policier

(Reuters)

Un chauffeur de taxi pensant agresser un conducteur UberPop s’est en fait attaqué à un policier. L’histoire de l’arroseur arrosé.

Les tensions entre taxis et UberPop ne sont toujours pas redescendues dans l’hexagone, et cette affaire ne risque pas d’améliorer la situation. Dans la nuit de vendredi à samedi, un taxi lyonnais a pris en chasse une voiture, pensant qu’elle appartenait à un chauffeur UberPop. Malheureusement pour lui, un policier en civile s’y trouvait.

Une violence volontaire

C’’est dans le troisième arrondissement de Lyon que la scène a eu lieu. Soupçonnant une BMW d’appartenir à un chauffeur UberPop, le conducteur de taxi tente de stopper la voiture par tous les moyens, ignorant tout code de la route. Plusieurs projectiles ont été lancé sur le véhicule, provoquant de nombreux dégâts : enfoncement du toit ou encore pulvérisation du déflecteur gauche. Une pierre a été retrouvée à l’intérieur de la voiture.

Le policier en civile alerte alors une équipe en charge de la surveillance d’une manifestation de taxi. L’individu estinterpelé, présenté devant le parquet samedi et écroué. Poursuivi pour mise en danger de la vie d’autrui, violences volontaires avec arme par destination et dégradations de bien privé, il a écopé hier de huit mois d’emprisonnement avec sursis. Une peine légère comparée aux 18 mois de prison dont huit mois fermes requis par le parquet.

Un chauffeur de VTC condamné à de la prison ferme

Un chauffeur de VTC a été condamné pour avoir utilisé une bombe lacrymogène lors d’une altercation avec des chauffeurs de taxi en grève à l’aéroport d’Orly. Alors qu’il accompagnait un ami, il dit avoir été “pris de panique” face à la soixantaine de taxis face à lui, qui l’auraient insulté, craché dessus et menacé de mort. Son avocat parle de légitime défense.

Déjà condamné pour des faits de violence, son procès-verbal fait état d’insulte envers les taxis, les policiers et son avocate. Il a été condamné en comparution immédiate à 10 mois de prison, dont 6 mois fermes. Il devrait bénéficier d’un aménagement de peine.

Les tensions continues entre taxis et UberPop, alors que les dirigeants de l’application devront comparaitre devant la justice en septembre prochain. C’est maintenant sur internet que la guerre continue, à coup de tweet et pétition.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneSport

[INTERVIEW] Bobby Lashley, le futur champion WWE?

ActualitéÉtudiantMédiasPolitique

Communication 2.0 : quand la politique s'en mêle

À la uneActualitéEconomieEnvironnementFranceMédiasPolitiqueSantéSociété

Convention citoyenne pour le climat : dernière séance pour clôturer l'aventure

À la uneFootSport

Ligue 1 : Jorge Sampaoli, le loco 2.0 de l'OM

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux