À la uneActualitéFootSport

Copa America : Le Chili jouera la finale !

Grâce à un doublé de Vargas, le Chili s’est qualifié pour la finale de la Copa America après sa victoire sur un Pérou accrocheur (2-1), mais réduit à dix dès la 20e minute. Le Chili affrontera le Paraguay ou l’Argentine en finale.

Le rêve d’un premier sacre en Copa America à la maison se poursuit pour le Chili. Les coéquipiers d’Alexis Sanchez ont battu le Pérou (2-1), lundi, grâce à un doublé d’Eduardo Vargas. La logique a été respectée pour le pays-hôte qui, depuis le début du tournoi, est l’équipe qui a fait la plus forte impression avec quatre victoires en cinq matches et 13 buts marqués. Mais le Pérou, équipe surprise du dernier carré, a failli transformer cette 77e édition du sulfureux clasico du Pacifique en cauchemar.

Dès la 9e minute, Jefferson Farfan faisait trembler les 45 000 spectateurs de l’Estadio Nacional, mais sa tête sur un centre de Paolo Guerrero percutait le montant droit du but chilien. La défense chilienne, privée de Gonzalo Jara, suspendu deux matches pour son geste déplacé sur Edinson Cavani en quart de finale, a souffert face à la puissance et la rapidité du duo Guerrero-Farfan.

Le tournant du match est survenu à la 20e minute avec l’exclusion de Carlos Zambrano qui, en dégageant son camp et emporté dans son élan, a donné un coup de pied dans le dos de Charles Aranguiz.

Le Chili a profité de sa supériorité numérique et de sa nette domination pour prendre l’avantage à trois minute du terme de la première période : Eduardo Vargas profitait d’une défense péruvienne aux abois pour pousser le ballon au fond des filets (1-0, 42′).

But décisif et sublime de Vargas

Au retour des vestiaires, le Pérou est revenu avec d’autres intentions en allant de l’avant et en durcissant le jeu. Tactique payante puisqu’à la 60e minute, les hommes de Ricardo Gareca égalisaient par l’aide involontaire de Gary Medel, qui marquait contre son camp dans son duel avec André Carrillo (1-1).

Mais trois minutes plus tard, la Roja reprenait l’avantage grâce à une frappe somptueuse des 20 mètres de son joyau Vargas, prenant complètement de vitesse Pedro Gallese. Grâce à ce coup de canon, l’issue du match était définitivement pliée.

Il ne reste désormais plus qu’un match à remporter samedi, contre l’Argentine ou le Paraguay, à l’équipe de Jorge Sampaoli pour rentrer dans l’histoire après quatre finales perdues depuis la création de l’épreuve en 1916.

Eduardo Vargas (C) et ses coéquipiers après la victoire du Chili en demi-finale le la Copa America 29 juin 2015 à Santiago - Eduardo Vargas (C) et ses coéquipiers après la victoire du Chili en demi-finale le la Copa America 29 juin 2015 à Santiago - AFP MARTIN BERNETTI

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneActualitéCultureFranceSociété

Les Cœurs Doubles (3/4) : La Complexité Française

À la uneCinémaCultureFrance

Festival de Cannes : c’est qui le “gang des escabeaux” ?

À la uneFrancePolitique

Législatives : combien gagne exactement un ou une député(e) ?

À la uneCinémaCultureFestivalPeople

6 films cultes de Tom Cruise

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux