À la uneEconomieFranceSociété

Une arrivée dans le monde de l’emploi difficile pour les jeunes

jeunes actifs

A l’heure où la crise économique et sanitaire de Coronavirus frappe de plein fouet la planète, les futurs nouveaux actifs sont les premiers touchés par cette crise. Environ 700.000 personnes de moins de 25 ans vont avoir cette année une entrée plus que chaotique sur le marché du travail.

La période de confinement paraît bien longue pour les citoyens français, l’annonce de la hausse du chômage et notamment celui des jeunes ne ravit personne. Cependant, cette hausse n’est pas surprenante : que ce soient les embauches en entreprise ou les emplois saisonniers, le confinement a figé beaucoup d’activités depuis sa mise en place.

Le confinement imposé depuis le 16 mars dernier a un impact sur l’économie qui est énorme. Après les crises économiques de 1993 et de 2008, la crise actuelle ne promettra pas d’emplois de manière immédiate aux étudiants qui finissent leurs études en cette année 2020.

Par ailleurs, de nombreux étudiants se sont vu annuler leur stage qu’ils devaient effectuer en France ou à l’étranger. Ce qui ne fait pas forcément que des heureux. Car ces derniers comptaient sur leur stage pour acquérir de nouvelles compétences ou tout simplement pour valider leur licence/bachelor.

L’inquiétude grandit chez les jeunes

D’après une étude réalisée par Censuswide, pour la plateforme de recrutement Glassdoor et rendue publique le 9 avril dernier, celle-ci révèle que “les résultats montrent que la moitié des 16-24 ans craint de perdre son emploi” . Cette même étude déclare que 45% des interrogés appartenant à cette tranche d’âge sont prêts à consentir une baisse de leur salaire afin de préserver leur emploi.

Marie Mure-Ravaud, citée dans cette étude et experte pour Glassdoor, a analysé dans le journal Le Figaro les nombreuses inquiétudes par rapport à cette jeunesse. Cela passe par une période de chômage incertaine après leurs études mais également par un report de leurs projets professionnels, ce qui rend leur début de carrière compliqué.

Les nouveaux diplômés voient leur entrée sur le marché du travail assez floue, les prochains mois seront déterminants pour ces jeunes.

Related posts
À la uneEconomieFranceSociété

Des "zones commerciales protégées" pour les commerçants

À la uneInternational

Des hommes sur Mars d'ici 4 à 6 ans ?

À la uneSéries Tv

Les nouvelles aventures de Sabrina partie 4 : découvrez le trailer

À la uneActualitéCultureMode

Assa Traoré mise à l'honneur par Stella McCartney dans sa nouvelle collection engagée

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux