À la uneBuzzEmissions

Une association de féministes attaque l’émission Miss France en justice

“Osez le féminisme” se bat contre le concours Miss France car elle le juge “sexiste”, “discriminatoire” et contraire au droit du travail.

Cette fois-ci, l’association “Osez le féminisme” a décidé de faire les choses en grand. Accompagné de trois femmes qui n’ont pas pu participer au concours car elles ne correspondaient pas aux exigences, l’association a pris la décision d’attaquer l’émission Miss France en justice, devant le conseil des prud’hommes de Bobigny. Selon elles, le concours véhiculerait des clichés sexistes, serait “discriminatoire” envers les candidates et ne correspondrait pas au droit du travail. La plainte lancée le 15 octobre est visée contre les sociétés Miss France et Endemol Production.

En fait, l’association affirme que les organisateurs de ce concours ont mis en place des critères injustes et discriminatoires pour choisir les candidates de l’émission. De plus, elle explique que la relation entre les candidates et les producteurs correspond à une relation de travail, similaire à celle entre un salarié et son employeur. De ce fait, l’association affirme que les organisateurs du concours ne respecteraient pas le droit du travail car ils utiliseraient des critères interdits dans le code du travail.

“Elles doivent mesurer au moins 1,70 m, être célibataires et “représentatives de la beauté”: les critères de recrutement des candidates à l’élection de Miss France sont “discriminatoires” “.

“Osez le féminisme” à propos du concours Miss France

Malgré son succès, l’émission Miss France subit de plus en plus d’attaques liées à son fonctionnement et à la vision de la femme qu’elle pourrait véhiculer.

A lire aussi : Nolwenn Leroy, bientôt coach dans The Voice ?

About author

Journaliste
Related posts
À la uneSport

[INTERVIEW] Rhea Ripley, la catcheuse australienne qui conquiert WWE

À la uneBuzzInsolite

Elle confond son AirPod avec son médicament et enregistre un audio depuis son estomac

À la uneFrance

Nicolas Hulot : une enquête ouverte pour "viol et agression sexuelle"

EmissionsSalade Tomate Oignon

Pédocriminalité, racisme, Salade Tomate Oignon #22

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux