À la uneInternational

L’électrification verte : une solution écologique et rentable pour 2050

Satisfaire 86 % de la demande mondiale en énergie grâce aux énergies renouvelables“. C’est le défi que l’Agence Internationale de l’Energie Renouvelable (IRENA) a présenté hier au Berlin Energy Transition Dialogue.

« La course pour assurer un futur climatique sûr entre dans une phase décisive ». La dernière étude de l’IRENA, Transformation énergétique mondiale, une feuille de route pour 2050 se veut porteuse d’espoir. Associer les énergies renouvelables à une électrification plus profonde pourrait contribuer à 75% de la réduction en émissions requise pour le secteur de l’énergie. » Selon le Directeur général de l’organisation intergouvernementale Francesco La Camera : « Kes énergies renouvelables représentent la solution la plus efficace et facilement accessible pour inverser la tendance à la hausse des émissions de CO2. 

 

1 dollars payé = 7 dollars de croissance

Chaque dollar dépensé pour la transition énergétique serait remboursé plus de sept fois. Soit une croissance de 2,5 % en 2050. Résultat? 160 milliards de dollars“, cumulés sur les 30 prochaines années, s’il y a une accélération de la transition énergétique, tout “en en réduisant les dépenses de santé, les subventions liées à l’énergie et les dégâts climatiques“.”D’ici 2050, l’économie mondiale serait plus importante et les emplois créés dans le secteur de l’énergie feraient progresser l’emploi mondial de 0,2 %”.

Un objectif qui demande un réel effort et une convergence des politiques nationales. “Des actions urgentes sur le terrain à tous les niveaux, notamment le déblocage des investissements nécessaires à l’accélération de la transformation énergétique sont vitales. Les capacités de production des énergies renouvelables représentent un tiers des capacités de production d’électricité installées dans le monde.

Pourtant, les émissions de CO2 liées à la production d’énergie ont continué de croître de 1 % par an en moyenne durant les cinq dernières années. Elles  devraient diminuer de 70 % en dessous de leur niveau actuel d’ici à 2050 pour atteindre les objectifs climatiques mondiaux.

 

 

Related posts
À la uneActualité

LREM : Agnès Thill exclue pour ses propos sur la PMA

À la uneActualité

Pourquoi il faut regarder The Seven Deadly Sins, le nouvel animé sur Netflix

À la uneActualité

Sarcelles : un jeune homme de 20 ans tué à coup de machette

À la uneActualitéFootSport

CAN : Le Cameroun réussit son entrée en lice, le Ghana pas aidé par l'arbitrage

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux