À la uneCinémaCulture

Une suite au Joker de Todd Philipps : d’où vient ce personnage culte de l’univers de Batman ?

Une allure de sombre clown, un chef mafieux, un psychopathe, un tueur en série… Joker est l’un des plus grands méchants de la pop-culture. A l’occasion de l’annonce de la suite du film de Todd Philips, voici les origines du personnage.

Le personnage du Joker a été inventé par Jerry Robinson, Bill Finger et Bob Kane, sans savoir qui en est réellement le créateur. Il apparait pour la 1ère fois en 1940 et était destiné à mourir. Mais le personnage plait énormément et les éditeurs insistent pour le conserver. Il deviendra donc l’ennemi numéro un de Batman.

Tout d’abord, il faut savoir que l’histoire du Joker est toute aussi passionnante que le personnage en lui-même. Dans les comics, Joker raconte différentes histoires sur son passé. Il peut se jouer de ses ennemis mais aussi conserver le mystère sur sa vie, ce qui le rend d’autant plus intéressant. Dans les films, le passé du criminel est différent à chaque fois.

The Killing Joke (1988), Alan Moore et l’humoriste raté

Alan Moore présente le Joker comme un humoriste raté. Il a besoin d’argent pour subvenir aux besoins de sa femme, qui est enceinte. Il accepte donc de participer au cambriolage d’une fabrique de cartes à jouer. Pour cela, il faut traverser par une usine chimique. Le jour du braquage, il apprend la mort de sa femme et donc de son enfant. Dévasté, il ne veut plus faire le braquage mais les criminels qui l’ont enrôlé l’obligent à rester avec eux. Pendant le cambriolage, la police abat les 2 bandits et le jeune homme se retrouve face à Batman. Il tombe dans un fleuve de produits toxiques. Par miracle, il réussit à s’en sortir mais son visage se retrouve coloré et déformé par l’acide. Il se met à rire : le Joker est né. L’hypothèse de la chute dans des produits chimiques est la plus probable, et on la retrouve dans d’autres scénarios de passés.

Batman (1989), Tim Burton : Jack Napier le délinquant

Dans son film, Tim Burton nomme Joker « Jack Napier ». Son casier judiciaire est rempli. Le jeune Jack Napier est coupable à 15 ans d’attaque à main armée. Il souffre d’instabilité émotionnelle et de sauts d’humeur. Âgé de 20 ans, il tue les deux parents de Bruce Wayne. Il rencontre le parrain Carl Grissom. Il devient son bras droit mais a une liaison avec sa petite amie. Furieux, Grissom tente de le piéger. Il l’envoie à l’usine de produits chimiques Axis Chemicals où Napier fait face à Batman. Le héros le fait tomber malgré lui dans une cuve d’acide. Il survit mais est totalement défiguré. Après une opération, il prend le surnom du Joker et devient maitre de la mafia de Gotham City en assassinant son ancien chef Grissom.

The Dark Knight (2008) , Christopher Nolan, le Joker s’explique

Dans son film, Nolan abandonne l’histoire de la cuve. Le passé du personnage est inconnu. Mais alors, comment le gangster s’est fait ces deux cicatrices qui prolongent sa bouche. Lui-même en donne deux versions, en fonction de son interlocuteur. A certains, il explique que son père l’a défiguré car il semblait trop sérieux. A d’autres, il raconte s’être entaillé lui-même en soutien à sa femme. En effet, celle-ci s’est faite agressée et est défigurée. Le Joker voulait lui montrer qu’il n’avait que faire de ses cicatrices.

Au total, il existe plus d’une dizaine de version différente de ce fascinant personnage.

A lire aussi : Quelles sont les incarnations du Joker dans l’histoire de Batman ?

About author

Journaliste
Related posts
À la uneSport

IndyCar - Théo Pourchaire va effectuer ses débuts en IndyCar à Long Beach !

À la uneEquitationSport

Comment on note les épreuves de saut d'obstacles aux JO ?

À la uneMédias

Goldorak XperienZ : Dorothée de retour au Grand Rex

À la uneFrancePolitique

Violence des jeunes : quelles sont les annonces de Gabriel Attal ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux