Covid19: Arrivée de l’attestation de sortie dérogatoire en format numérique. Prolongation du confinement jusqu’au 15 avril minimum. Le point sur l'évolution de l'épidémie.

À la uneActualitéFrancePolitique

Une vidéo fuite : Benjamin Griveaux quitte la course à la Mairie

Depuis jeudi 13 février dans l’après-midi, le parti de Benjamin Griveaux est en pleine effervescence. Suite à la diffusion d’une vidéo à caractère pornographique, le candidat La République En Marche (LREM) retire sa candidature car il ne se voit pas s’exposer encore.

Aujourd’hui, tous les déplacements et les prises de paroles qui étaient prévues pour le clan Griveaux sont annulés. Il devait initialement être l’invité de RTL ce matin. Mais à 9 heures, il a convoqué toutes ses équipes pour une gestion de crise. En découle alors, une allocution dans laquelle il annonce son désistement dans la course pour la Marie de Paris.

Une vidéo destructrice pour le camp Griveaux

C’est la fuite d’une vidéo a caractère sexuelle du candidat sur les réseaux sociaux qui a provoqué cet effet boule de neige. Elle a été mise en ligne par Piotr Pavlenski, un artiste russe, le 1er février mais n’est devenue virale que jeudi 13. L’artiste défend que la vidéo a été envoyée à une partenaire de l’ex-candidat.

Résultat de recherche d'images pour "Piotr Pavlenski"
Photo de Piotr Pavlenski

Il a dans la journée de jeudi, réussi à esquiver toutes les questions relatives à cette vidéo. Le mot d’ordre était au silence pour lui et son équipe.

Un coup fatal pour une campagne déjà sur les rotules

L’ex-candidat à la Mairie n’avait déjà pas le vent en poupe ces derniers temps. En effet, il était situé sur la troisième place du podium pour le poste de Maire selon les sondages. Il avait déjà fait polémique cet été suite aux révélations de l’hebdo Le Point sur des enregistrements dénigrants ses concurrents chez les LREM. Son avenir n’était donc pas tout tracé mais cette vidéo a détruit ses chances.

Voir également : Benjamin Griveaux, maire de Paris en 2020?

La conséquence de la vidéo est donc immédiate, un désistement. Griveaux conclura même son allocution de départ avec : « Les parisiens méritent une campagne digne ». Dans le but de mettre en avant la puérilité de la manœuvre.
L’ex-candidat sort de la bataille pour Paris. Sur internet, ses détracteurs s’en donnent à cœur joie tandis que certains défendent l’homme politique.

Cette histoire rappelle à toutes et tous que personne n’est à l’abri sur internet. Du plus grand PDG à l’homme politique le plus influent, une seule vidéo virale peut totalement détruire rêves et espoirs.

Related posts
À la uneActualitéCulturePop & Geek

Top 5 des meilleurs comédiens de doublage pour la VF des animés

À la uneCinémaSéries Tv

Disparition de Honor Blackman à 94 ans (Goldfinger)

À la uneActualitéEconomieFranceRégionsSociété

Coronavirus : l'impact de l'épidémie sur la saison estivale à venir

À la uneActualitéInternational

Coronavirus : la Reine Elizabeth II, un phare dans la tempête

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux