À la uneActualitéJeux olympiquesSport

Vaultier et De Le Rue, miracles en série

Le 18 février aux Jeux Olympiques de Sotchi, Pierre Vaultier a remporté la médaille d’or de l’épreuve de snowboardcross, et apporte ainsi son troisième titre à l’équipe de France olympique, après le doublé de Martin Fourcade. Le snowboardeur originaire de Briançon était gravement blessé au genou il y a à peine deux mois.

L’abnégation et du courage incarnés. Le ligament croisé antérieur du genou droit partiellement déchiré en décembre dernier, au cours d’une manche de Coupe du Monde à Lake Louise (États-Unis), Pierre Vaultier devait passer sur le billard et ne plus fréquenter les pistes pendant plusieurs mois. Inconcevable pour lui alors que les Jeux Olympiques approchent à grand pas. Trop frustré à l’idée de ne pas pouvoir prendre sa revanche sur les JO de Vancouver (il avait été éliminé en demi-finale), l’ex-numéro un mondial (en 2008, 2010 et 2012) a efusé l’opération, avec toutes les conséquences dramatiques que peuvent avoir une “sur-blessure”.

  • DE LE RUE, UN MOIS APRÈS L’HORREUR

Équipé d’une attelle, il décide donc de prendre part à la compétition à Sotchi. Remonté sur une planche il y a à peine un mois, Pierre Vaultier passe avec succès les premiers tours, après des qualifications annulées. Premier de ses manches de 8e de Finale 1/4 de Finale (où est éliminé Tony Ramoin, médaillé de bronze à Vancouver) et en 1/2 Finale, il survole la Finale et fonce vers le titre olympique. Une renaissance incroyable, à laquelle il croit à peine : “Être champion olympique, c’est mon rêve depuis que je suis enfant. Là je suis à deux doigts, je le touche des mains et j’ai envie d’aller au bout”, avait-il déclaré juste avant la Finale. Vous avez dit persévérance ?

Il ne faut pas non plus oublier l’autre cas inespéré de ce concours surréaliste, Paule-Henri De Le Rue. Le cadet des frères De Le Rue 29 ans) a été victime d’un grave accident de piste en janvier dernier, en Andorre. Souffrant d’un traumatisme crânien profond, touché au dos également, atteint de troubles de mémoire, il est placé en coma artificiel. Il se réveille le lendemain matin, et entame un résurrection fulgurante jusqu’aux Jeux Olympiques, auxquels ne se sont pas qualifiés son aîné Xavier (34 ans). Qualifié d’extrême justesse à chaque étape, il arrive presque par hasard en Finale. Longtemps classé troisième, il se fait doubler dans les derniers mètres par l’Américain A. Diebold. Le miracle aurait été encore plus beau s’il avait décroché le bronze. Le sport français n’a pas fini de nous étonner de ses retournements de situations inespérés.

Paul-Henri De Le Rue après son accident de snowboard, il y a seulement un mois (France Info)

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneInternationalMédias

Est-ce que l’Ukraine devra obligatoirement organiser la prochaine édition de l’Eurovision ?

À la uneFrancePolitique

Elisabeth Borne nommée Première ministre

À la uneSéries Tv

L'art du crime : France 2 lance le tournage de la saison 6

À la uneArtBuzzModeMusiquePop & GeekTendances

Après Netflix, le duo Vision Paname sort le tube "Aussi belle qu'une balle" composé par Mirwais producteur de Madonna

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux