À la uneActualitéInsoliteSanté

Le vélo peut nuire à vos performances sexuelles

Faire du vélo est bon pour la santé. L’activité sportive peut aussi se révéler dangereuse, dans un domaine assez surprenant : le sexe.

Que ce soit dans les bois, en province, à Paris, ou dans un appartement, la pratique du vélo est populaire. Enfants, parents, seniors : toutes les catégories d’âges peuvent se permettre de faire ce sport. Une étude a révélé que la pratique du vélo comporterait quand même quelques dangerosités … pour les performances sexuelles ! Des chercheurs du centre de médecine sexuelle de l’hôpital Alvarado de San Diego (Californie), ont tenu une conférence, pour vanter les bienfaits du vélo elliptique (sans selle). Ils ont surtout remarqué qu’un mauvais réglage de son vélo « classique », pouvait causer des difficultés sexuelles, comme le relaye aujourd’hui, Le Figaro Santé. Chez les femmes, la pratique intensive du vélo est mauvaise pour le périnée, la zone musculaire qui soutient le vagin et l’anus. Chez les hommes, des troubles de l’érection peuvent apparaître, si la selle est mal réglée. Le docteur Marsha Guess, a démontré que « la position basse des mains sur le guidon, relativement à la hauteur de la selle, s’accompagne d’une augmentation de la pression de la selle sur le périnée, et d’une réduction des sensations au niveau des structures du plancher pelvien (NDLR : groupe de muscles, qui soutient la vessie, les intestins, et l’utérus). » Concrètement, lorsque vous pratiquez le vélo, il y a une pression trop grande exercée sur le périnée.

loire a velo 2Du sport, oui ! Mais pas trop !

Grâce à des selles spéciales munies de capteurs, les chercheurs ont évalué les pressions subies par le périnée, sur 40 femmes, pratiquant le vélo de façon intensive (16 kilomètres par semaine). Deux tiers de ces femmes ont reconnu avoir « des perturbations de leurs sensations génitales. » Des picotements, et des douleurs, ont été observés chez les femmes. Les hommes peuvent avoir des douleurs à l’aine, des problèmes d’érection, et même une insensibilité génitale. Ceux qui font plus de trois heures de vélo par semaine, ont deux fois plus de chances, d’être victimes de troubles de l’érection. Bonne nouvelle pour les utilisateurs. Si ils ne veulent pas avoir ces problèmes, il suffit de régler la hauteur du guidon. Les scientifiques ont expliqué que « les mains ne doivent pas se retrouver plus bas, que le niveau de la selle. » Les amateurs doivent également faire attention à ne pas trop faire de vélo. Alors, entre avoir des quadriceps, et des ischio-jambiers développés, ou améliorer ses performances au lit, vous allez devoir faire un choix.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneEquitationSport

Comment on note les épreuves de saut d'obstacles aux JO ?

À la uneMédias

Goldorak XperienZ : Dorothée de retour au Grand Rex

À la uneFrancePolitique

Violence des jeunes : quelles sont les annonces de Gabriel Attal ?

À la uneMédias

Danse avec les stars : il en dit quoi Black M de la polémique ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux