À la uneActualitéFrance

Vidéo choc de l’abattoir d’Alès : le maire décide la fermeture

Abattoir Alès L214

Le maire (LR) d’Alès Max Roustan a annoncé mercredi avoir ordonné la fermeture « immédiate et à titre conservatoire » de l’abattoir municipal de sa ville. Cette annonce fait suite à la diffusion, par l’association L214, d’une vidéo montrant de mauvais traitements envers les animaux.

La vidéo peut choquer, et pas seulement les âmes les plus sensibles. Elle a été tournée pendant une dizaine de jours (d’avril à mai 2015) en caméra cachée dans l’abattoir d’Alès, par l’association L214. On y voit des bovins et des moutons saignés alors qu’ils ont repris connaissance après avoir été étourdis. Des porcs entassés dans une cage qui descend dans une fosse où ils seront asphyxiés au CO2. Un cheval apeuré frappé par un aiguillon électrique ou un veau échappé d’un tonneau de contention.

Le maire d’Alès Max Roustan s’est dit lui-même « ému par ces images » et a annoncé mercredi la fermeture « immédiate et à titre conservatoire » de l’abattoir municipal de sa ville. Il a également annoncé le lancement d’une enquête administrative interne sur d’éventuels manquements aux normes d’abattage des animaux. « Si des fautes sont reconnues, des sanctions seront prises pouvant aller jusqu’à la fermeture définitive de l’abattoir d’Alès », a-t-il déclaré.

L’établissement avait déjà été épinglé à l’automne par les services sanitaires, soit après le moment où ces images ont été tournées, mais la préfecture a indiqué mercredi que les « manquements » alors constatés étaient d’un niveau moindre que ceux constatés dans la vidéo.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
ActualitéBuzzJeux Olympiques Paris 2024

C’est qui Baptiste Moirot, le porteur de la flamme olympique ?

ActualitéEquitationSport

L'équithérapie : guérir grâce aux chevaux

À la uneFranceSport

JO 2024 : comment fonctionne le système “anti-drones” ?

ActualitéFaits Divers

Disparition d’OJ Simpson : c’est quoi cette affaire de meurtre pour laquelle il fut condamné ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux