À la uneActualitéFranceNon classé

Vidéo. La publicité que vous ne pourrez pas voir à la télé

Jeudi 25 janvier, l’agence TBWA a dévoilé une publicité contre le harcèlement sexuel. Ce clip vidéo a été fait pour l’application HandsAway qui lutte contre le harcèlement et les agressions sexuels.

« Ce film a été réalisé avec de vrais témoignages de femmes », indique la vidéo. « Dans la rue, la nuit, il y en a qui traînent en bande, ils ne cherchent qu’à baiser. C’est vraiment leurs bites qui prennent le contrôle, lance l’une d’entre elles. C’est quand même ouf d’être traitée de salope alors que, juste, je portais une jupe. Pour certains, on n’est plus qu’un objet, juste un trou, un aspirateur à bite. »

Faustin Claverie, directeur de création chez TBWA, regrette le traitement récent du problème : « Le harcèlement des femmes est extrêmement médiatisé, mais on a l’impression qu’avec l’affaire Weinstein, le thème a été un peu vampirisé par les comédiennes ou les mannequins. On trouvait important de parler du problème quotidien du grand public, dans les rues des villes françaises. »

Les deux créateurs se sont posés des questions pendant le travail d’animation 3D : “On s’est interrogés sur la taille des sexes, par exemple, et leur orientation. Sur la présence de poils ou non, également.” 

« Pour montrer la violence verbale, il fallait l’accompagner d’une violence visuelle. Mais, il fallait que la vidéo reste regardable », détaille Benjamin Marchal, co-auteur de la vidéo. 

Pour conclure, le clip indique que 82 % des Françaises ont subi le harcèlement de rue avant leurs 17 ans.

Related posts
À la uneLa Loi des SériesSéries Tv

La loi des séries s'la raconte : Les mystères de l'ouest, la série inspirée par James Bond | La loi des séries #377

À la uneSéries Tv

On a vu pour vous... les premiers épisodes de Katy Keene (CW), spin off de Riverdale

À la uneActualitéSortiesSportTurf

Venez découvrir les trotteurs « Sang Froid» à l'hippodrome de Vincennes

À la uneActualitéCinéma

Le cas Richard Jewell : une histoire vraie qui méritait un film

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux