À la uneActualitéFranceSociété

Vivre plus sainement pour éviter 37 Million de décès.

 

D’après une étude britannique, un mode de vie plus sain permettrait d’éviter 37 millions de décès d’ici 2025.

Publiée dans la revue médicale The Lancet, une étude de l’Impérial Collège de Londres préconise que la réduction de six facteurs de risque pour notre santé, permettrait de réduire de 37 millions, le nombre de morts prématurés d’ici 2025. Pour cela, il faudrait réduire d’au moins un tiers le tabagisme, de 10 % la consommation d’alcool, 30 % la quantité de sel consommé, et réduire de 25 % le nombre de personnes souffrant d’hypertension artérielle et stopper la hausse du nombre des personnes obèses et diabétiques.

Selon l’étude, si des efforts sont réalisés, les effets pourraient se faire sentir dès 2015, avec d’après les estimations, plus de 16 millions de décès évités ou retardés, parmi la population mondiale des 30 à 70 ans, ainsi que 21 millions de morts prématurées parmi les plus de 70 ans.

 

Les catégories sociales les plus modestes sont les plus concernées.

Pour le Professeur Majid Ezzati, principal signataire de l’étude, si les efforts sont réalisés, se sont les personnes à faibles ou moyens revenus qui en bénéficieront le plus, avec 31 millions de morts évités ou retardés.

Une vie plus saine permettrait « d’accentuer la baisse de la mortalité par maladies cardiovasculaires et par maladies respiratoires chroniques, de réduire le nombre des morts par cancers du poumon et de l’estomac, et d’inverser la tendance en matière de mortalité liée au diabète », souligne t-il.

Tendances négatives chez les jeunes.

Un chiffre qui n’est, sans doute, pas prêt d’évoluer, si on fait le lien avec les chiffres préoccupants qui concernent les jeunes. Ils sont, en effet, de plus en plus concernés par le tabagisme. D’après les chiffres publiés par l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale), l’usage quotidien du tabac concerne 30% des filles et 33% des garçons, de 17 ans. Toujours selon l’Inserm, 34 % des élèves de 3eme disent avoir déjà été ivres ; 59% des jeunes de 17 ans affirment l’avoir déjà été.

Chez les jeunes, les dérives et les excès sont, en effet, un véritable fléau. Seulement 6,6% des adolescents de 17 ans n’ont jamais touché à un verre d’alcool, à une cigarette ou à de la drogue.

 

 

 

 

About author

Informer, décrypter, divertir
    Related posts
    À la uneBrèvesCinéma

    Marvel : la bande d’annonce de Shang-Chi et la légende des Dix Anneaux dévoilée

    À la uneBrèves

    Chine : des scientifiques ont créé 132 embryons homme-singe

    À la uneBrèvesFaits Divers

    Un couple de retraités réserve prés de 800 créneaux de vaccination

    À la uneCultureInternational

    5 éléments pour comprendre … le démon Valak (Conjuring 2, La Nonne)

    Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux