À la uneActualitéInternational

Vladimir Poutine signe une loi qui offre l’immunité à vie aux présidents russes

Vladimir Poutine a signé une loi qui offre l’immunité à vie aux anciens présidents russes, y compris pour des actes effectués avant ou après leur mandat

Le président russe serait-il en train de se préparer une retraite paisible, hors de tous tracas judiciaires ? À première vue, c’est ce que l’on se dit quand on voit la nouvelle loi qu’il a fait passer le 22 décembre. Elle offrira aux anciens présidents russes une immunité à vie, et non plus uniquement concernant les actes effectués dans l’exercice de leur fonction. En clair, un ex-président russe “ne peut être poursuivi pénalement ou administrativement”, il sera donc impossible pour lui d’être arrêté par la police, de subir un interrogatoire, ou d’être perquisitionné.

Les anciens présidents russes avait déjà droit à une immunité depuis l’ancienne version du texte de loi, mais celle-ci s’appliquait uniquement aux actions effectuées pendant leurs mandats. Cette nouvelle loi fait partie des amendements constitutionnels validés cet été lors d’un vote national qui a également donné au président Vladimir Poutine la possibilité de rester au pouvoir jusqu’en 2036.

Vladimir Poutine avec Nicolas Sarkozy qui lui, n’a pas d’immunité

Reste une faille dans l’immunité, celle-ci peut être retirée à un ex-président dans le cas d’accusations “de haute trahison ou d’autres crimes graves”. Ces accusations doivent être confirmées par les Cours suprêmes et constitutionnelles, puis validées par les deux tiers des membres des Chambres basse et haute du Parlement.
Avec le nouveau texte, les anciens présidents bénéficieront également d’un siège à la Chambre haute du Parlement, ce qui leur offre une immunité de plus.

Et comme si ce n’était pas assez, il se pourrait que les proches d’un ancien président puissent bénéficier du même traitement puisque les amendements portent “sur les garanties d’un président de la Fédération russe n’exerçant plus ses fonctions, et les membres de sa famille”. Ces modifications avaient alimenté, le mois dernier, des rumeurs supposant un possible départ de Vladimir Poutine pour raisons de santé, des informations démenties par le Kremlin.

A lire aussi : Sex and the city : HBO Max en passe de commander une saison 7

About author

Journaliste
Related posts
À la uneSéries Tv

La meilleure version de moi-même : la série de Blanche Gardin commence lundi 6 décembre sur Canal+

À la uneInternationalSanté

Bientôt la vaccination obligatoire en Europe ?

À la uneCultureSéries Tv

La Casa de Papel : Netflix annonce un spin-off sur le personnage de Berlin

À la uneSanté

La Cnil demande des preuves sur l'efficacité du pass sanitaire

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux