À la uneBrèvesCinéma

Voici le palmarès et tous les gagnants du 70ème Festival de Cannes

Le 70ème Festival de Cannes a dévoilé lors de la traditionnelle cérémonie de clôture son palmarès. Qui sont les grands gagnants de cette édition ?

Le 70ème Festival de Cannes s’est achevé ce dimanche après 11 jours de célébration mettant en valeur la grand messe cinéphilique annuelle avec notamment un photocall exceptionnel réunissant quelques 115 artistes qui ont fait la renommée du Festival et une soirée de prestige où se pressait l’un des génériques les plus glamour de l’histoire du cinéma. Cette 70ème édition n’a pas connu l’odeur de souffre qui colle à certains films ou à d’illustres éditions ultérieures. Le scandale sur la Croisette il fallait aller le chercher du côté des distributeurs et de la polémique née de la présence de deux films flottant sous la bannière Netflix. Côté films à proprement parler, le Jury présidé par Pedro Almodovar a remis sa Palme d’Or au cinéaste Ruben Östlund pour le film The Square. La France est magnifiquement représentée au palmarès avec le Grand Prix du Jury pour le film de Robin Campillo 120 battements par minute. La comédienne Nicole Kidman a reçu quant à elle le Prix du 70 ème anniversaire. C’est un palmarès très éclectique où de nombreux artistes connaissent une nouvelle consécration mondiale à l’instar des comédiens Joaquin Phoenix et Diane Kruger.

Le Palmarès complet

Palme d’or : The Square de Ruben Östlund.

Prix du 70 eme anniversaire: Nicole Kidman

Grand prix du Jury: 120 battements par minute de Robin Campillo

Prix de la mise en scène : Sofia Coppola pour Les proies

Prix du jury : Nelyubov de Andrey Zvyagintsev

Prix d’interprétation masculine : Joaquin Phoenix pour You were never really here

Prix d’interprétation féminine : Diane Kruger pour In the Fade

Prix du scénario: ex-aequo: Mise à mort du cerf sacré de Yorgos Lanthimos et We were never really here de Lynne Ramsay

Caméra d’or : Jeune Femme de Léonor Serraille

Mention spéciale du Jury Court-métrage Le plafond de Teppo Airaksinen

Palme d’or du court-métrage : Une nuit douce de Qiu Yang

PRIX UN CERTAIN REGARD: LERD (UN HOMME INTÈGRE – A MAN OF INTEGRITY) de Mohammad Rasoulof

PRIX D’INTERPRÉTATION FÉMININE : JASMINE TRINCA pour FORTUNATA de Sergio Castellitto

PRIX DE LA POÉSIE DU CINÉMA : BARBARA de Mathieu Amalric

PRIX DE LA MISE EN SCÈNE Taylor Sheridan pour WIND RIVER

PRIX DU JURY : LAS HIJAS DE ABRIL (APRIL’S DAUGHTER) de Michel Franco

A lire aussi : Festival de Cannes : Netflix en lice pour la palme d’or et ça ne plaît pas à tout le monde

About author

Journaliste pôle séries et La Loi des Séries, d'Amicalement Vôtre à Côte Ouest, de Hill Street Blues à Ray Donovan en passant par New york Unité Spéciale, Engrenages, Une famille formidable ou 24, la passion n'a pas d'âge! Liste non exhaustive, disponible sur demande!
Related posts
À la uneActualitéÉtudiantFranceSociété

Grève nationale : Moments de tension à Bordeaux

À la uneActualitéBrèves

Manifestations du 5 décembre : mi-journée en quelques chiffres

À la uneActualitéBrèvesFrance

Blocus des lycées: Paris totalement immobilisé

À la uneActualitéBrèvesFrancePolitiqueReportages

Grève SNCF/RATP: récit de cette matinée du 5 décembre

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux