À la uneActualitéInternationalPolitiqueSociété

Walmart continuera de vendre des armes malgré les fusillades

Walmart va continuer de vendre des armes. Mais le géant américain va arrêter de diffuser des publicités de jeux vidéo dans ses magasins. Une décision qui intervient après une fusillade de masse à El Paso, au Texas, le 3 août dernier.

Après la tuerie d’El Paso samedi dernier (20 morts) dans l’un de ses magasins, Walmart a décidé d’enlever ses enseignes de jeu vidéo qui mettent en évidence la violence. Le média Vice a signalé que les salariés de Walmart ont reçu des notes de service du siège social. Ces notes exigent l’enlèvement immédiat de “la signalisation et des présentoirs faisant référence à la violence”. En revanche, aucune directive n’a été adopté par l’entreprise américaine pour modifier sa politique de vente d’armes à feu.

La place des armes chez Walmart

Malgré ces scènes meurtrières, Walmart refuse catégoriquement de retirer ses armes de la vente. La raison ? L’ année dernière, le puissant lobby des armes NRA s’opposait à renforcer les contrôles sur les ventes d’armes, soutenant ainsi Walmart.

Certains se disent d’ailleurs offusqués qu’un “hypermarché” vende librement des armes. Une pratique qui est interdite en France.

Mais il ne faut pas oublier que le port d’armes est un moyen de légitime défense aux Etats-Unis. Il s’inscrit dans la constitution par le fameux second amendement, qui est une construction historique et culturelle, très difficile à réformer. De plus, le géant de la distribution a pris des mesures restrictives concernant les armes, au fil des ans. Il a interdit la vente de revolvers et pistolets, et ne vend plus de fusils d’assaut semi-automatiques. Walmart a également baissé l’âge de vente des armes et des munitions dans ses magasins à 21 ans après la tuerie de Parkland en Floride (18 morts). Il exige aussi un contrôle des antécédents judiciaires avant tout achat d’armes à feu.

Les jeux vidéo, principal responsable des fusillades ?

Le 3 août, un homme de 21 ans a tué 22 personnes et en a blessé 24 autres dans un Walmart à El Paso, au Texas. Avant ce drame, deux personnes avaient été tuées dans le Walmart de Southaven, au Mississippi. Pour Kevin McCarthy, membre républicain du Congrès, les jeux vidéo sont responsables de cette fusillade. Le président Trump a lui aussi blâmé les jeux vidéo violents comme une cause possible de fusillades de masse. Le président américain s’est rendu hier au Texas après la fusillade.

Et si les jeux vidéo n’y étaient pour rien dans ces attaques ? Une étude scientifique publiée dans Molecular Psychiatry en mars 2018 conteste le lien entre violence et jeux vidéo. Il n’y aurait “aucune différence de niveau d’agressivité” chez des joueurs exposés durant deux mois à un jeu vidéo violent. Elle rappelle par ailleurs qu’aucune méthode de mesure de l’agressivité ne fait référence en psychologie.

About author

Journaliste VL Media
Related posts
À la uneBrèvesSéries Tv

BH90210 : la nouvelle série Beverly Hills arrive (déjà) sur TMC

À la uneSéries Tv

On a vu pour vous... le pilote de Stumptown (ABC), Cobie Smulders en détective badass

À la uneActualitéInternationalPolitique

Le Liban brûle d’espoir

À la uneCinémaCultureMusique

Kanye West : album, film, fin, à quoi s'attendre ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux