À la uneActualitéFootSport

Week-End Ligue 1: l'OM en trombe et une série de hontes

La dixième journée de Ligue 1 s’est achevée ce soir à Gerland où Lyon recevait Montpellier. Un week-end rouge et noir pour le football français, entre déboires arbitrales et comportement honteux, hors et sur les terrains de l’hexagone. 

Cavani, Rainville ROuge

Cavani, exclu par l’arbitre, surpris, comme tout le monde, par les décisions étranges de l’arbitrage français.

Entre la honte et l’inacceptable 

Depuis plusieurs semaines, on ne cesse d’entendre que l’image de la Ligue 1 devient catastrophique. Et pour cela, on parle plus généralement du niveau des équipes de Ligue 1. Mais ce week-end, nous avons pu constater que le niveau le plus faible de la Ligue 1 se trouve dans les vestiaires des hommes en noirs, et dans les tribunes des stades.

Tout d’abord, la 10éme journée de Ligue 1 avait commencer vendredi soir, avec le premier triste spectacle qu’elle nous a offert. Lens, qui joue “à l’extérieur” depuis le début de la saison en raison de l’indisponibilité de son stade, Felix Bollaert, et recevais le PSG, chez “lui”, au Stade de France. La fête devait être belle, et le spectacle avait bien commencé avec l’ouverture du score de Coulibaly (12e), l’égalisation de Cabaye suivie d’un but splendide de Maxwell, juste avant la mi-temps, avec un lob de 35m sur le gardien Sang et Or. Mais, histoire de tout gâcher, M Rainville, arbitre du soir, nous a offert un numéro de cirque en cinq minutes chrono en main. Tout d’abord, il a accordé un penalty douteux à la 55éme minute, au PSG, ce qu’il l’a obligé à avertir Gbamin pour la seconde fois et l’exclure. Cavani transforme le penalty et fait sa désormais habituelle célébration du sniper. Il prend un jaune pour cela et cherche à comprendre et à discuter, il est incompréhensiblement exclu à son tour. Et dans l’action qui suit, un autre Lensois est exclu pour une poussette dans la surface parisienne. Le match se termine à 9 contre 10, la fête est finie depuis longtemps. Le lendemain Monaco s’impose 2-0 chez lui, contre Évian, avec un penalty accordé injustement à la 45éme seconde de jeu pour les locaux, transformé par Moutinho. Fereira-Carasco s’offrira un but casquette avec une énorme faute de main du gardien d’Évian. Dur week-end pour l’arbitrage français, très justement remis en cause par les plus hautes instances sportives de la République, à savoir le Secrétaire d’État au Sport, Thierry Braillard. Depuis 2002, les arbitres français ne disputent plus de compétitions internationales, il est grand temps de faire le ménage.

Nice-1280

Un stade envahie, le football a dépassé ses limites samedi soir, à Nice.

L’autre catastrophe de cette 10éme journée de Ligue 1 nous vient de Nice, où les aiglons rencontré Bastia, un match aussi passionnant que le spectacle offert par ces équipes depuis le début de la saison qui se perdaient au fond du classement. Les Corses s’imposent à Nice sur le plus petit des scores (0-1) grâce à Floyd Ayité. À la fin du match, et comme-ci l’erreur des Bleuets n’avaient pas suffi en début de semaine, Leca, gardien remplaçant bastiais, chambre ses adversaires après le match avec le drapeau corses. Digard, capitaine niçois, se précipiter vers Leca et la bagarre éclate, tous les Niçois et en particulier Bosetti se précipite vers les Bastiais tels des voyous pour se battre, comme dans une cour de recrée. Au final, même des membres de la sécurtié du stade ainsi que des supporters azuréen s’en prennent, sur la pelouse, aux hommes de Claude Makelele, choqué et énervé à la fin du match. Un comportement immonde de la part de certains membres du GYM qui rappelle ceux des nationalistes serbes, mardi dernier, contre l’Albanie.

Pendant ce temps-là…

141019_gignac_toulouse

Dixième buts en dix matchs pour Gignac cette saison, seulement cinq de moins qu’un certain Cristiano Ronaldo…

Marseille réussit son grand huit et Gignac obtient un 10 sur 10. Et oui, les hommes de Marcelo Bielsa enchaînent et ont réussi un huitième succès de rang hier, 2-0, face à Toulouse. Dans un Vélodrome encore plein, Nkoulou et Gignac ont permis à l’OM de s’offrir sept points d’avance sur le PSG et Bordeaux. Les Girondins n’ont d’ailleurs pas briller à Chaban-Delmas, hier, en concédant le match nul face à Caen. Peu offensifs et réalistes, les hommes de Willy Sagnol avaient ouvert le score sur penalty à la 22éme minute, grâce à Diabate. Bazile a réussi ensuite à tromper Carrasso, pourtant impérial pendant 70 minutes.

Derrière les Girondins, seul Lille a perdu des points ce week-end avec une défaite (1-2) à la maison, contre Guimgamp. Saint-Etienne s’est imposé sur la pelouse de Lorient (0-1), sur une superbe frappe de Lemoine. Lyon a offert un récital hier soir avec une victoire (5-1) face à Montpellier, avec notamment un doublé de Gourcuff et un but de Lacazette notamment. Lyon remonte à la 4éme place. Dans le ventre mou du classement, Nantes et Reims se sont séparés sur un nul (1-1) à La Beaujoire et Rennes et Metz calent, avec un piètre 0-0 en Moselle.

Related posts
À la uneActualitéInternationalSociété

La vente d’éléphants à des zoos bientôt interdite ?

À la uneActualitéHigh TechInternational

Elon Musk veut atomiser Mars

À la uneActualitéInternational

Un attentat kamikaze fait 63 morts à Kaboul lors d'un mariage

À la uneActualitéFaits DiversFranceInternational

Le randonneur Simon Gautier retrouvé mort en Italie

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux