Covid19: 7560 morts en France, un record de personnes en réanimation (6838) mais un besoin en lits supplémentaires qui diminue jour après jour. Prolongation du confinement jusqu’au 15 avril minimum. Le point sur l'évolution de l'épidémie.

ActualitéCulture

Westworld : Une saison 3 à ne pas manquer

En ce début de printemps 2020, le monde du divertissement est à la peine. De nombreux tournages de films et de séries sont temporairement interrompus à cause de la crise sanitaire en cours. Résultat, en France, on ne sait pas quand de nouveaux épisodes de Demain nous appartient ou de Plus Belle La Vie arriveront sur nos écrans. Aux Etats-Unis, c’est le tournage de séries comme Riverdale, Grey’s Anatomy ou encore The Witcher (sans oublier le tant attendu épisode spécial de Friends) qui est en suspens. Heureusement, dans tout ce chaos, il y a une série qui se distingue en faisant quoi qu’il arrive son grand retour dans nos vies : Westworld, avec une saison 3 qui arrive près de deux ans après la diffusion des 10 épisodes que comportait la deuxième saison. La question qui vous brûle les lèvres est certainement la suivante : est-ce un retour réussi ? À première vue, la réponse est oui.

L’intelligence artificielle, au cœur de l’intrigue de Westworld.

Westworld, c’est quoi ?

Pour ceux qui sont passés à côté du phénomène Westworld, petit rappel de l’intrigue générale : dans un futur relativement proche de nous, un parc d’attraction, baptisé Delos et peuplé de robots extrêmement sophistiqués, propose à ses visiteurs de se plonger dans un décor clairement inspiré de la conquête de l’Ouest et d’assouvir tous leurs fantasmes, des plus simples aux plus cruels. Sauf que, en réalité, les humains perdent bien vite le contrôle de la situation lorsqu’un puis plusieurs androïdes se détraquent et sèment le trouble dans cet univers de divertissement qui n’a alors plus rien de très drôle pour ses visiteurs. Un robot en particulier, Dolores (incarnée par Evan Rachel Wood), se faisait remarquer en passant de l’innocence à la rébellion contre les humains. Dans la saison 2, dont il est bon de rappeler les faits marquants pour se rafraîchir la mémoire, les choses se compliquaient encore et prenaient un tournant toujours plus dramatique lorsque l’esprit de Dolorès se retrouvait dans le corps de la directrice exécutrice du parc d’attraction, Charlotte (incarnée par Tessa Thompson), grâce à l’ingénieux et difficile à cerner Bernard (Jeffrey Wright). Cette intrigue, qui voyait alors Dolores réussir à s’échapper du parc pour rejoindre le monde des humains, nous laissait fortement à penser que la vengeance des robots prendrait une nouvelle dimension lors de la saison suivante … et nous y sommes désormais !

Pourquoi la série fascine tant ?

Qu’on se le dise, ce qui fait la force de Westworld, c’est clairement qu’il s’agisse d’une vision futuriste de comment l’intelligence artificielle pourrait bien chambouler notre monde, en se retournant contre nous à cause de nos propres démons et nos ambitions démesurées. Un constat que l’on pourrait d’ores et déjà faire dans une certaine mesure dans le monde réel. Année après année, mois après mois, on découvre que l’intelligence artificielle est autant un atout qu’une menace pour les hommes. D’un point de vue médical, par exemple, l’intelligence artificielle nous permet d’être mieux soignés et de réaliser des diagnostics plus précis et plus tôt. Côté menace, dans le monde du poker par exemple, l’intelligence artificielle fascine autant qu’elle effraie avec les quelques logiciels qui sont désormais capables de vaincre les plus grands champions de poker du monde, alors que l’on pensait cela impossible au vu des variables inconnues dans ce jeu de cartes. L’intelligence artificielle peut dépasser l’esprit humain quand on cherche à trop jouer avec elle, et c’est bien ce que montre la série d’HBO, en imaginant le pire … et en rendant ce pire terriblement attirant en même temps.

Légende : Evan Rachel Wood incarne Dolores.

Une saison 3 qui s’annonce (très) prometteuse

Pour cette nouvelle salve de 8 épisodes à savourer d’ici à mai 2020, Westworld accueille une nouvelle recrue de taille : Monsieur Vincent Cassel, qui incarne le nouveau vilain que l’on va adorer détester. Le premier épisode diffusé donne déjà bien le ton de ce qui s’annonce au cours de cette troisième saison : le parc d’attraction appartient désormais au passé (façon de parler) et nous sommes désormais ancrés dans un futur fixe qui nous présente Dolores sous les traits de Lara, sa nouvelle identité volée, qui cherche à infiltrer une autre société high-tech dirigée par notre Frenchie préféré.

Si l’esprit des deux premières saisons de Westworld reste bien présent dans ces nouveaux épisodes, avec un casting toujours impeccable, on doit dire que l’on apprécie tout de même le fait que les scénaristes semblent avoir décidé de simplifier un peu l’intrigue pour la rendre plus accessible. Il faut dire que la complexité du show en avait amené certains à abandonner le programme, malgré une grande affection pour les personnages. Reste à voir si cette bonne impression se confirmera au cours des épisodes à venir ! Pour rappel, la série, diffusée sur HBO aux Etats-Unis, est disponible sur OCS en France.

Related posts
À la uneActualité

Coronavirus : "le discours personnel" d'Elisabeth II ce soir aux Anglais

À la uneActualitéFranceMédias

Afida Turner : en nuisette et décolleté XXL sur C8 pour parler coronavirus

À la uneActualitéFranceSanté

Coronavirus : le don du sang est essentiel pour aider les hôpitaux

CultureInternationalSociété

Confinement: Le musée même à la maison

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux