À la uneActualitéRugbySport

XV de France : Fabien Galthié adjoint de Brunel jusqu’à la fin de la coupe du monde

Fabien Galthié sera bien l’adjoint de Jacques Brunel a annoncé la fédération française de rugby mardi matin.

Fabien Galthié sera bien l’adjoint de Jacques Brunel a annoncé la fédération française de rugby mardi matin.

Ce sera une transition en douceur pour le futur sélectionneur de l’équipe de France de rugby. Celui qui a été sélectionné pour prendre la tête des bleus après la coupe du monde 2019, sera aussi présent en tant qu’adjoint de Jacques Brunel. Officiellement, Fabien Galthié aura pour mission de s’occuper de “l’organisation collective”.

Mais on devine que l’ancien entraîneur Toulonnais ne se cantonnera sûrement pas qu’à ce rôle. Si l’actuel sélectionneur des bleus déclarait dans un entretien à Sud Ouest que “chacun peut donner son avis. Moi, je tranche et cela va rester pareil”, l’influence de Fabien Galthié devrait rapidement se faire ressentir.

D’une part, sur la sélection des joueurs. Dans ce même entretien, Jacques Brunel a également mentionné l’éventualité de retenir “des joueurs nouveaux ou différents” pour la coupe du monde en septembre. Une information qui laisse présager l’importance que pourra avoir Galthié au moment où il faudra choisir les 31 élus qui iront au Japon.

Les cartes rebattues

Dans cette optique, certains pourraient pâtir de son arrivée. Comme le trois-quarts centre Geoffrey Doumayrou qui était parti de Montpellier en 2012 après un différend avec l’ancien entraîneur du MHC. En revanche, d’autres comme Mathieu Bastareaud, qui était capitaine à Toulon sous la régence de Galthié, devraient voir leur place se consolider au sein de l’effectif.

D’autre part, il n’arrive pas seul. L’arrivée du préparateur physique Thibault Giroud est également confirmée. L’ancien entraîneur toulonnais l’avait déjà fait venir dans le Var, à présent, c’est à Marcoussis qu’il l’accompagnera. Nul doute que le duo apportera sa touche à la préparation estivale des bleus.

Cette annonce est une réelle chance pour le futur sélectionneur des bleus. Son intégration devrait lui permettre de prendre ses marques avant de prendre la tête de l’équipe de France après la coupe du monde. Si sa venue doit avant tout permettre aux joueurs français de s’améliorer, en cas de mauvais résultats, Galthié n’aura pas à subir les conséquences des choix de Jacques Brunel.

Related posts
À la uneArt / ExpoCultureSexeSociété

« De l’amour » : l’exposition coup de coeur

À la uneBrèvesCinémaSéries Tv

Grease : une série dérivée en développement chez HBO Max

À la uneActualité

Maltraitance Animale : L214 publie une vidéo choc sur le calvaire des veaux

À la uneBrèves

Uber lance Uber Pet pour voyage avec son animal de compagnie

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux