Le premier ministre libanais, Saad Hariri, a annoncé sa démission ce matin.

En voyage politique en Arabie Saoudite, Saad Hariri, Premier ministre libanais depuis le 18 décembre 2016, a annoncé sa démission. C’est lors d’une allocution en direct de la télévision saoudienne, sur la chaîne Al-Arabiya, que l’homme de 47 ans s’est exprimé : « J’annonce ma démission du poste de Premier ministre. » 

Le président du conseil des ministres libanais a indiqué craindre pour sa vie en pointant du doigt la « mainmise » du Hezbollah chiite et de son allié, le gouvernement iranien, sur le Liban : « l’Iran a une mainmise sur le destin des pays de la région (…) Le Hezbollah est le bras de l’Iran non seulement au Liban mais également dans les autres pays arabes »

Pour rappel, son père, qui occupait les mêmes fonctions en 2005, avait été assassiné la même année dans un attentat terroriste. Aucun verdict n’a pour le moment été prononcé. Cependant, les quatre accusés sont tous membres du Hezbollah.